NOUVELLES

Syrie: première apparition publique de Bachar el-Assad depuis les attentats

19/08/2012 12:04 EDT | Actualisé 19/10/2012 05:12 EDT

BEYROUTH - La télévision officielle syrienne a diffusé des images du président Bachar el-Assad priant dans une mosquée de Damas dimanche, à l'occasion de l'Aïd el-Fitr marquant la fin du mois de Ramadan. C'est sa première apparition publique depuis un attentat qui a tué le 18 juillet dans la capitale le ministre de la Défense et trois hauts responsables des services de sécurité.

Bachar el-Assad se trouvait dimanche à la mosquée Rihab al-Hamad, dans le quartier d'Al-Muhajirin à quelques centaines de mètres seulement du palais présidentiel. D'après des habitants de la capitale, les forces de sécurité ont bouclé les environs de plusieurs mosquées dès samedi soir, apparemment pour semer la confusion sur le lieu où se rendrait Assad.

Contrairement aux années précédentes, la télévision n'a pas montré d'images du convoi présidentiel arrivant et partant de la mosquée. On voit simplement Bachar el-Assad, en costume et cravate, assis sur le sol de la mosquée. Puis, plus tard, debout et serrant rapidement la main de dignitaires avant de partir.

Pour le militant de l'opposition Mohammad Saïd, "tout ça indique l'état de confusion et de manque de confiance du régime. Cela montre qu'ils n'ont pas la sécurité sous contrôle dans la capitale".

La dernière apparition en public du président syrien remonte au 4 juillet, lors d'un discours devant le Parlement. Le 18 juillet, un attentat a visé le bâtiment de la Sécurité nationale à Damas, tuant le ministre de la Défense et trois autres responsables dont un beau-frère du président syrien.

Depuis, par ailleurs, le régime alaouite a enregistré plusieurs défections importantes, dont celle de l'ancien Premier ministre Riad Hijab, tandis que les combats contre l'insurrection se poursuivent à Damas et Alep.

Samedi, les autorités syriennes ont démenti les rumeurs de défection du vice-président Farouk al-Chareh, dont ont fait état la presse arabe et des membres de l'Armée syrienne libre. M. Al-Chareh, selon ses services, "n'a songé à aucun moment à quitter le pays". Le vice-président n'apparaissait pas avec Bachar el-Assad à la mosquée sur les images diffusées par la télévision.

D'après des militants de l'opposition et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les célébrations de l'Aïd el-Fitr étaient marquées par de nombreuses manifestations contre le régime, dans tout le pays. "Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah, et Assad est l'ennemi de Dieu!", "Dieu protège l'Armée syrienne libre (insurrection)!", criaient de nombreux fidèles d'une mosquée du quartier d'Al-Zahera à Damas, selon une vidéo mise en ligne par des militants.

Selon l'opposition, les forces gouvernementales ont bombardé un cimetière de Rastan (centre), ville sous le contrôle de l'insurrection, où des fidèles venaient se recueillir sur la tombe de proches pour l'Aïd el-Fitr. Une femme a été tuée, a ajouté l'OSDH. Ces informations n'ont pas été confirmées de source indépendante.

ll/AP-v0124

PLUS:pc