NOUVELLES

Les grossesses résultant d'un viol sont rares, selon un représentant du Missouri

19/08/2012 07:09 EDT | Actualisé 19/10/2012 05:12 EDT

ST. LOUIS, États-Unis - Todd Akin, candidat républicain au Sénat pour le Missouri, a déclaré dans le cadre d'une entrevue télévisée diffusée dimanche qu'il était «très rare» que les femmes tombent enceintes à la suite d'un viol.

M. Akin, qui a été élu six fois au Congrès américain, a été questionné durant une interview présentée par la station KTVI de St. Louis à savoir s'il existait des situations où il était d'accord avec la décision d'une femme de se faire avorter.

Le politicien, qui affirme être le membre du Congrès le plus conservateur du Missouri a répondu qu'il y avait une exception. Mais pressé de préciser s'il était en faveur de l'avortement dans les cas où la grossesse résultait d'un viol, il a répliqué que, selon ce qu'il avait compris des explications des médecins à ce sujet, il était extrêmement rare qu'une femme devienne enceinte après une agression sexuelle. Il a soutenu que, s'il s'agissait d'un «viol légitime», le corps féminin avait des moyens d'empêcher la fécondation.

Dans une déclaration officielle acheminée par courriel dimanche soir, M. Akin a déclaré qu'il s'était «mal exprimé» pendant l'entrevue, bien que le courriel ne précise pas où, exactement, il avait erré. Il a ajouté que ses propos ne représentaient pas la profonde empathie qu'il dit avoir pour les «milliers de femmes qui sont victimes de viol et d'agression sexuelle chaque année».

M. Akin a ajouté qu'il croyait profondément à la protection de la vie sous toutes ses formes et que le fait de causer du mal à une autre victime innocente n'était pas une réaction appropriée.

La sénatrice sortante du Missouri, la démocrate Claire McCaskill, a déclaré dans un communiqué dimanche qu'elle trouvait «offensants» les commentaires de son adversaire dans la course au Sénat.

«Que quelqu'un puisse être aussi ignorant au sujet du traumatisme émotif et physique causé par le viol est tout simplement incompréhensible, a déploré Mme McCaskill, qui brigue un deuxième mandat comme sénatrice. Les propos de Todd Akin concernant ce crime très grave qu'est le viol et l'impact qu'il a sur ses victimes sont offensants.»

M. Akin, un ancien législateur de l'État du Missouri qui a été élu à la Chambre des représentants pour la première fois en 2000, bénéficie d'un important soutien de la part des chrétiens évangéliques et a remporté la primaire républicaine de son État pour le Sénat avec une forte majorité et l'appui de plus 100 pasteurs.

PLUS:pc