NOUVELLES

Un jeune protestataire chiite tué par la police à Bahreïn

18/08/2012 05:32 EDT | Actualisé 18/10/2012 05:12 EDT

Un adolescent chiite a été tué à Bahreïn par des policiers qui ont ouvert le feu sur un groupe de protestataires ayant attaqué la police à coup de cocktails Molotov près de la capitale Manama, a indiqué samedi le ministère de l'Intérieur.

Une unité de police qui se trouvait dans une rue de la ville majoritairement sunnite de Mouharak "a été la cible d'une attaque terroriste avec un grand nombre de cocktails Molotov" tard vendredi, a fait savoir le ministère selon un communiqué transmis par l'agence officielle BNA.

Le ministère ajoute que les policiers ont ouvert le feu en légitime défense, blessant un des assaillants qui a été transféré à l'hôpital où il est décédé de ses blessures.

Le mouvement d'opposition chiite Al-Wefaq a critiqué dans un communiqué les autorités de ce royaume majoritairement chiite dirigé par une dynastie sunnite, pour l'attaque "barbare" contre l'adolescent, identifié comme Houssam al-Haddad, 16 ans.

Al-Wefaq a mis en ligne sur sa page Facebook des photos présentées comme celles de l'adolescent blessé, son dos et son bras droit criblés de grenaille, munition régulièrement utilisée par les forces de sécurité à Bahreïn, avec le gaz lacrymogène, pour disperser les manifestants chiites.

Les funérailles de l'adolescent sont prévues dans l'après-midi à Mouharak, a indiqué le Wefaq, plus importante formation de l'opposition chiite.

Des manifestations sporadiques, notamment dans des villages chiites, se sont intensifiées après la répression meurtrière menée mi-mars 2011, qui avait mis fin à des mois de manifestations menées par les chiites dans la capitale Manama.

bur-ak/cnp/vl

PLUS:afp