NOUVELLES

Journée frustrante pour les Québécois au circuit Gilles-Villeneuve

18/08/2012 07:23 EDT | Actualisé 18/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Alors que Jacques Villeneuve et Alex Tagliani ont lutté pour la victoire au NAPA 200 sur le circuit Gilles-Villeneuve, les trois autres Québécois en lice ont connu des journées décevantes, samedi, lors de la seule épreuve en sol canadien de la série Nationwide.

Patrick Carpentier et Andrew Ranger ont été ennuyés par des problèmes mécaniques et n'ont jamais vraiment été impliqués dans l'action à l'avant du peloton.

Pour sa part, Louis-Philippe Dumoulin s'est plié aux directives d'équipe et a ramené sa voiture au garage après 14 tours.

Carpentier, qui avait signé le 13e meilleur temps lors des qualifications, n'a pu égaler son meilleur résultat — il a terminé deuxième en 2007 et 2008 — en carrière à Montréal en Nationwide. Une courte visite hors piste l'a forcé à rentrer aux puits et ses mécanos ont travaillé sur sa voiture pendant de longs moments. Lorsqu'il est retourné en piste, il avait neuf tours de retard sur les meneurs.

Le vétéran âgé de 41 ans est resté en piste afin de tenter de profiter de l'abandon des autres pilotes pour améliorer sa position. Il a finalement conclu l'épreuve au 29e rang, à 12 tours du vainqueur, Justin Allgaier.

Carpentier a indiqué qu'il avait été ennuyé par des problèmes de freins, des problèmes qui duraient depuis déjà quelques jours.

«Je n'avais pas de freins. On a fait des changements. Ils (les membres de l'équipe) pensaient que c'était ça. Je suis ressorti et j'avais zéro, zéro frein. On ralentissait avec le moteur.

«C'est de valeur parce que l'auto était bonne. Le chassis était vraiment pas pire. C'était encore tôt dans l'épreuve... Ah! Ça fait partie de la 'game'.»

Le natif de Joliette a ajouté que le résultat était d'autant plus décevant qu'il avait décidé de sortir de sa retraite afin de remettre la moitié de sa bourse à la Fondation CHU Sainte-Justine.

«C'est décevant parce que plus tu montes dans les résultats, plus c'est payant. Je trouve ça bien malheureux pour ça. Surtout en début de course, t'as même pas le temps d'avoir chaud. Ça fait partie de la vie», a philosophé Carpentier.

Et quand on lui a demandé si ce résultat décevant le motivait à revenir à nouveau l'an prochain, Carpentier a répondu avec un sourire en coin: «Il faudrait quasiment. On va regarder ça. Je ne le sais pas honnêtement.»

De son côté, Ranger, qui avait terminé deuxième plus tôt dans la journée en série Canadian Tire, a été contraint à l'abandon en raison d'un bris mécanique.

«Alors que je suis rentré dans le virage 2 ou 3, j'ai senti que les roues étaient 'lousses', puis d'après moi c'est l'essieu qui a cassé», a expliqué Ranger, qui avait débuté l'épreuve en 12e place.

Le Québécois originaire de Roxton Pond, dont le meilleur résultat en carrière en Nationwide à Montréal était une troisième place obtenue en 2009, occupait le deuxième rang à un certain point, alors qu'il était resté en piste pendant que les meneurs visitaient les puits.

«On essayait de pousser fort quand j'étais parmi les premiers, puis on allait dans les puits et on revenait en arrière, je pensais que ça allait bien. Mais malheureusement, ça n'a pas duré», a conclu Ranger.

PLUS:pc