NOUVELLES

Irak: un nouveau contingent de résidents d'Achraf prêt à quitter le camp (Moudjahidine)

18/08/2012 10:06 EDT | Actualisé 18/10/2012 05:12 EDT

L'Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI), qui contrôle le camp de réfugiés d'Achraf en Irak, a annoncé samedi être prête à transférer quelque 400 résidents du camp vers le site de Camp Liberty, près de Bagdad, après plusieurs mois de retard.

"En signe de bonne volonté", les résidents vont entamer un nouveau transfert de 400 personnes du Camp d'Achraf vers Camp Liberty le 23 août", a expliqué Maryam Rajavi, présidente du Conseil national de la résistance iranien, l'opposition iranienne en exil, dont l'OMPI fait partie, dans un communiqué.

En retour, Mme Rajavi s'attend à ce que les Etats-Unis "honorent leur engagement consistant à étudier le retrait" de l'OMPI de la liste américaine des organisations terroristes, sur laquelle elle figure depuis 1997.

Les Etats-Unis ont exhorté les Moudjahidine du peuple à quitter Achraf dans le calme s'ils veulent se voir retirés de cette liste.

L'OMPI dénonce régulièrement les conditions sanitaires et sécuritaires qui prévalent à Camp Liberty, une ancienne base militaire américaine proche de Bagdad. Dans son communiqué, Mme Rajavi estime que Washington doit s'atteler à résoudre ces problèmes et "assurer la sécurité" des résidents du camp.

L'ancien président Saddam Hussein avait installé à Achraf l'OMPI, dont des membres lui avaient servi de supplétifs durant la guerre contre l'Iran (1980-1988). L'Irak avait prévu de fermer le camp fin 2011, avant d'en repousser l'échéance. Mais le transfert des quelque 3.400 résidents vers Camp Liberty, amorcé en février et achevé aux deux tiers, était interrompu depuis le 5 mai.

Les opposants iraniens ont accepté d'investir Camp Liberty, ultime étape avant leur départ d'Irak, en vertu d'un accord entre les Nations unies et Bagdad.

Dans un communiqué, Martin Kobler, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies en Irak, a salué l'annonce de l'OMPI.

L'ONU appelle également les 800 résidents qui resteront au Camp d'Achraf après le départ de ce nouveau contingent à se préparer à rejoindre Camp Liberty, "afin d'achever le processus de relogement de manière pacifique".

wd/gde/hj

PLUS:afp