NOUVELLES

Irak: reprise prochaine de l'évacuation des réfugiés du camp d'Achraf

18/08/2012 10:15 EDT | Actualisé 18/10/2012 05:12 EDT

Le Conseil national de la résistance iranienne (opposition) a annoncé samedi la reprise de l'évacuation du camp de réfugiés d'Achraf, en Irak, tout en redemandant la radiation des Moudjahidine du peuple iranien de la liste américaine des organisations terroristes.

Le camp d'Achraf, au nord de Bagdad, abrite des réfugiés iraniens hostiles au régime de Téhéran. Il est contrôlé par l'Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI), principale composante du CNRI.

Le gouvernement irakien voulait reloger les réfugiés d'Achraf au Camp Liberty, une ancienne base militaire américaine située à Bagdad, et 2.000 personnes ont déjà été déplacées là-bas, ultime étape avant leur départ d'Irak, en vertu d'un accord entre les Nations unies et Bagdad.

Mais les 1.300 personnes restantes ne veulent pas quitter Achraf, à 80 kilomètres au nord-est de Bagdad, et personne n'a plus été transféré depuis début mai.

"Dans un geste de bonne volonté, les résidents d'Achraf déclencheront, le 23 août, le sixième convoi de 400 résidents du camp d'Achraf vers le camp Liberty", a annoncé samedi la présidente élue du CNRI, Maryam Radjavi.

"Les résidents prévoient et attendent que l'accomplissement de ce sixième convoi soit suivi d'une déclaration publique des Etats-Unis" sur la question de la radiation de la liste des organisations terroristes, a-t-elle ajouté, dans un communiqué.

Les Moudjahidine du peuple sont considérés comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, ce qu'ils contestent, et un tribunal américain a enjoint à la secrétaire d'Etat Hillary Clinton de se décider sur leur radiation ou non de cette liste avant le 1er octobre.

Mme Radjavi a aussi plaidé pour "un réel effort pour résoudre les questions humanitaires en suspens à Liberty qui altèrent la vie quotidienne des habitants, y compris des mécanismes fiables pour fournir de l'eau et de l'électricité", en attendant un relogement des réfugiés dans des pays tiers en dehors de l'Irak.

Les Moudjahidine du peuple se sont installés en Irak pendant la guerre Iran-Irak (1980-88) et ont reçu le soutien du régime de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein pour mener des actions armées contre l'Iran.

Après la chute de Saddam Hussein en 2003, ils ont été désarmés par les forces américaines, qui ont assuré la sécurité du camp avant de la transférer en 2009 aux forces irakiennes, dont les responsables entretiennent de très bonnes relations avec Téhéran.

Le 8 avril 2011, une attaque du camp d'Achraf par les forces irakiennes a fait 36 morts et 300 blessés, selon le dernier bilan du CNRI.

thm/sd

PLUS:afp