NOUVELLES

Four Nations - L'Argentine passe sous le rouleau-compresseur sud-africain

18/08/2012 01:03 EDT | Actualisé 18/10/2012 05:12 EDT

L'Afrique du Sud a largement battu l'Argentine (27-6) grâce à trois essais sans réplique, lors de la 1re journée du Four Nations, pour le premier match des Pumas dans la compétition des nations majeures de l'hémisphère Sud, samedi au Cap.

Les Springboks prennent la tête du tournoi, devant la Nouvelle-Zélande, victorieuse de l'Australie à Sydney (27-19), en ouverture du tournoi.

Au Newlands Stadium, les Argentins ont pu mesurer l'écart qui les sépare des grandes nations du Sud: ils n'ont pas été en mesure de rivaliser avec les Springboks en première période et ne doivent le peu de points encaissés dans la seconde qu'au manque d'imagination des Springboks.

Les Sud-Africains débutaient le match en enfonçant systématiquement les Pumas, les maintenant sous une nette domination physique et territoriale pendant la première période.

L'arrière Zane Kirchner profitait ainsi d'un coup franc joué au large pour inscrire le premier essai du match (16), puis le troisième ligne aile Marcell Coetzee giclait d'une "cocotte" pour marquer en coin (28). Dans le même temps, l'ouvreur Morné Steyn réussissait le sans faute (2 pénalités, 2 transformations) pour prendre le large.

Les Pumas n'opposaient, eux, que leur envie de jouer, mais celle-ci se heurtait à la défense imperméable des Sud-Africains. Des intentions parfois couronnées par la botte de Juan Martin Hernandez, auteur de deux pénalités (14, 31).

La seconde période commençait de façon plus équilibrée, mais la faillite des buteurs argentins (2 pénalités manquées pour Hernandez et une pour Bosch en cinq minutes) permettait aux "Boks" de laisser passer l'orage, avant que le rouleau-compresseur vert ne reprenne sa course.

Morné Steyn ouvrait au pied pour Habana, qui battait Agulla dans les airs pour inscrire le troisième essai des hommes de l'entraîneur Heyneke Meyer (58). Ils tentaient ensuite de marquer le quatrième essai du bonus offensif. Une quête rendue vaine, faute d'imagination et d'inventivité. Les "Boks" ne parvenaient plus à tromper les Pumas, qui tenaient bon, malgré une 14e défaite consécutive face aux "Boks".

mam/gd

PLUS:afp