Les communautés gaie, lesbienne, bisexuelle et transgenre ne veulent pas être des laissés pour compte et exigent des engagements de la part des partis politiques en course pour l'élection du 4 septembre.

Le président de Gai Écoute, Laurent McCutcheon, rappelle que ce n'est pas parce que le mariage entre conjoints de même sexe est aujourd'hui une réalité qu'il n'y a plus rien à faire.

Il souligne que la lutte contre l'homophobie devrait être une priorité, et que la plupart des ministères devraient être impliqués.

L'appel de Laurent McCutcheon a été entendu par Québec Solidaire et son porte-parole Amir Khadir, qui s'exprimera samedi après-midi à Montréal sur le thème de la lutte contre l'homophobie.

Le défilé de la Fierté Montréal a lieu dimanche et les représentants des formations politiques y participeront en force.

Lundi, lors de l'annonce de la programmation de la semaine et du défilé de la Fierté Montréal, le président de Gai Écoute a dit s'attendre à une participation record des hommes et femmes politiques.

Outre Québec solidaire, qui y sera représenté par Amir Khadir et Françoise David, le Parti libéral du Québec a délégué quatre ministres sortants : Kathleen Weil, Jean-Marc Fournier, Marguerite Blais et Laurent Lessard.

Le Parti québécois enverra Maka Kotto et Carole Poirier. Jacques Duchesneau représentera la Coalition avenir Québec alors qu'Option nationale y délègue Denis Monière.

Le Parti conservateur fédéral n'y sera pas représenté, contrairement au Nouveau Parti démocratique et au Parti libéral du Canada qui seront du défilé.

La sixième édition, dont le programme a débuté le 13 août, a proposé un riche programme en trois volets. Le premier était consacré à l'aspect communautaire et celui des droits humains.

Le second, axé sur l'activité culturelle, visait à rejoindre un public plus large grâce à des expositions d'art et de photographie, des soirées littéraires, du théâtre, de la poésie et du cinéma.

Et enfin un volet festif avec notamment une série de spectacles extérieurs gratuits.