NOUVELLES

Angleterre - 1re journée: Arsenal accroché d'entrée

18/08/2012 01:02 EDT | Actualisé 18/10/2012 05:12 EDT

Arsenal a été tenu en échec à domicile samedi par Sunderland (0-0) lors de la première journée du Championnat d'Angleterre et abandonne déjà deux points sur la tête malgré plusieurs occasions.

Déjà accroché à Newcastle (0-0) et à Liverpool (1-1) la saison précédente, les Gunners n'ont pas dérogé à la tradition, livrant une prestation poussive malgré une écrasante domination, 70% de possession de balle et une opportunité en or de tuer le match à quelques minutes de la fin, manquée par le Français Olivier Giroud.

Les hommes d'Arsène Wenger peuvent donc se mordre les doigts alors que dimanche, les prétendants au titre Manchester City, Manchester United ou encore Chelsea entreront en piste.

Sous un beau soleil et une forte chaleur, l'Emirates Stadium s'était paré de rouge samedi après-midi au coup d'envoi. Sans Giroud, laissé sur le banc, mais avec les recrues Cazorla et Podolski, et le revenant Diaby, tous titulaires, les Gunners avaient fière allure face à un équipe de Sunderland clairement venue pour défendre et prendre un point.

Et à part deux frayeurs en début de match (4 et 11) où Sunderland a failli ouvrir le score, Arsenal a dominé la rencontre de bout en bout, se montrant le plus dangereux par Cazorla (18), Diaby (28) et Podolski (42) avant la pause.

L'ancien Lillois Gervinho, très en jambes, a ensuite beaucoup tenté après la pause mais c'est Giroud, arrivé cet été de Montpellier et entré en jeu à la 64e minute, qui s'est créé la meilleur opportunité. Parfaitement lancé par Cazorla, il frappait à côté du pied droit, seul face au but (82).

La chance d'Arsenal était passée, ce dont se délectaient les supporteurs de Sunderland, chantant à tue-tête: "Robin van Persie, they really miss you" (Robin van Persie, tu leur manques vraiment).

Dans les autres rencontres, Fulham et Swansea ont réalisé le score du jour en atomisant 5 à 0 respectivement Norwich City et Queens Park Rangers.

cc/jmt/sk

PLUS:afp