NOUVELLES

ZOOM Lonmin chute à Londres après les violences en Afrique du Sud

17/08/2012 04:45 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

L'action du groupe minier britannique Lonmin chutait vendredi à la Bourse de Londres après les affrontements meurtriers sur l'un de ses sites en Afrique du Sud, qui perturbent sa production.

Le titre, qui fait partie de l'indice des valeurs moyennes FTSE-250, perdait 5,84% à 610,13 pence vers 08H15 GMT, dans un marché en hausse. L'action a perdu plus de 37% depuis le début de l'année.

En Afrique du Sud, plus de trente personnes ont été tuées dans les affrontements jeudi entre grévistes et policiers à la mine de platine Lonmin de Marikana (nord), a annoncé vendredi le ministre de la Police Nathi Mthethwa.

La police a ouvert le feu sur un groupe de mineurs armés de machettes, de gourdins et de barres de fer, qui refusaient de se disperser après avoir rejeté un ultimatum de la direction de la mine, qui leur intimait l'ordre de reprendre le travail sous peine de licenciement.

Lonmin a indiqué jeudi que ces violences avaient impact négatif sur son activité et que les objectifs de production annuelle de platine ne seraient vraisemblablement pas atteints.

Le groupe, coté à Londres et Johannesburg, a déjà enregistré six jours de perturbations de sa production, le privant de 300.000 tonnes de minerai, selon ses décomptes. Ce volume de minerai équivaut à 15.000 onces de platine.

"Les récents perturbations de la production signifient que la rentabilité sera sous pression au deuxième semestre 2012", indique dans une note Absa Capital, soulignant que le groupe risquait de devoir renégocier ses conditions de crédit avec ses banques ou devoir lever des capitaux.

Lonmin a par ailleurs annoncé que son directeur général Ian Farmer souffrait d'une "maladie grave" et qu'il était actuellement hospitalisé. La direction de l'entreprise est pour l'instant dans les mains du comité exécutif.

jmi/jug/jlb

PLUS:afp