NOUVELLES

Tour d'Espagne - Contador et Froome en vedettes

17/08/2012 09:55 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

Alberto Contador, de retour d'une suspension pour dopage au Tour de France 2010, cherchera à frapper les esprits en remportant de nouveau la Vuelta, qui s'élancera samedi de Pampelune, avec pour principal adversaire Christopher Froome, deuxième de la Grande Boucle 2012.

"Froome peut être le rival le plus sérieux dans la mesure où il est très bon en contre-la-montre et possède aussi une très belle équipe", a analysé Contador vendredi en conférence de presse en faisant allusion à la mainmise de Sky dans la dernière édition du Tour (Bradley Wiggins vainqueur devant Froome, six victoires d'étape).

"Il a été pour moi l'un des meilleurs sur le dernier Tour de France et je suis content de pouvoir l'affronter" à la Vuelta, a ajouté Contador, 4e du Tour du Benelux pour sa première compétition après deux ans de suspension pour un contrôle positif clenbutérol, un stimulant aux vertus anabolisantes.

Vainqueur de la Vuelta en 2008 pour sa seule participation jusqu'à cette année, Contador aura à coeur de montrer au monde entier, et à celui du cyclisme en particulier, qu'il n'avait rien perdu de son talent et de sa force. D'autant que le parcours 2012, très montagneux avec notamment un triptyque asturien qui devrait faire beaucoup de dégâts, semble taillé pour le grimpeur qu'il espère être toujours.

"C'est une rentrée encourageante qui m'a rassuré sur bien des points", avait expliqué Contador au Tour du Benelux.

Mais la concurrence s'annonce de qualité avec en particulier Christopher Froome et la redoutable équipe Sky.

Le Britannique de 27 ans a en effet fait forte impression lors du dernier Tour de France, confirmant ainsi sa belle deuxième place de la Vuelta 2011. Fidèle serviteur de son compatriote Bradley Wiggins sur ces deux grands tours, il sera enfin seul aux commandes sur cette Vuelta et compte bien en profiter.

Le Belge Jurgen Van den Broeck (Lotto), 4e du Tour 2012, est aussi à surveiller de même que le vainqueur surprise de l'année dernière Juan José Cobo (Movistar) ou son coéquipier Alejandro Valverde et le grimpeur de poche Igor Anton (Euskaltel).

Outre les qualités intrinsèques des principaux favoris, un facteur pourrait faire pencher la balance: la fraîcheur physique. L'enchaînement Tour de France-Vuelta de Froome pourrait constituer un atout pour Contador, qui n'a que sept étapes de l'Eneco Tour dans les jambes, même s'il a reconnu son manque de compétition.

"Je n'ai pas l'assurance que peut avoir un coureur qui a été en compétition. L'entraînement n'est jamais comparable à de la compétition et il se peut donc que la première semaine ne soit pas la meilleure pour moi. Mais à mesure que la course avancera, je me sentirai sûrement mieux", a assuré l'Espagnol vendredi.

Le Tour d'Espagne se terminera le dimanche 9 septembre à Madrid, après 21 étapes.

cle/sk/chc

PLUS:afp