NOUVELLES

Toronto: une centaine de manifestants expriment leur solidarité à Pussy Riot

17/08/2012 02:19 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

TORONTO, ONTARIO, - Des partisans canadiens du groupe de musique punk Pussy Riot qui en est venu à symboliser l'intolérance de la Russie envers la dissidence se sont rassemblés, vendredi, devant le consulat du pays à Toronto.

Une centaine de personnes sont venues témoigner de leur solidarité envers le groupe, après que les trois musiciennes aient été reconnues coupables de hooliganisme motivé par la haine de la religion et condamnées à deux ans de prison.

Certains des manifestants ont eu recours à la musique pour exprimer leur mécontentement envers le jugement, s'équipant de guitares et de cornemuses autant que d'affiches.

Le procès des trois femmes a donné lieu à des manifestations à travers le monde. Les musiciennes ont été qualifiées de prisonnières de conscience par différentes organisations des droits de la personne.

Une étudiante en études féminines, Sheila Hart-Owens, a dit qu'il est «très important» de se tenir debout pour les musiciennes incarcérées.

«Nous sommes une communauté mondiale, et si vous ne pensez pas que c'est mal ce qui leur arrive, alors vous devriez commencer à réfléchir», a-t-elle dit.

Une autre manifestante qui a contribué à la promotion du rassemblement en ligne s'est dite choquée par le sort réservé au groupe. «Ils ont joué une chanson pacifique, a dit Lynn Flatley. C'était leur expression artistique, une déclaration politique.»

Les membres de Pussy Riot ont été épinglées en mars après un concert improvisé dans la principale cathédrale de Moscou, pendant lequel elles avaient offert une «prière punk» à la Vierge Marie lui demandant de sauver la Russie de Vladimir Poutine.

PLUS:pc