NOUVELLES

Tagliani décroche la pole position du NAPA 200, souhaite briser le mauvais sort

17/08/2012 06:55 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Alex Tagliani, qui avait terminé en deuxième position l'an dernier, tout juste derrière Marcos Ambrose, a décroché la pole position du NAPA 200, vendredi, sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Tagliani, de Lachenaie, a réalisé un tour lancé de 100,86 secondes, devançant l'Américain Sam Hornish fils (100,90) et Jacques Villeneuve (100,92). Il s'agissait de la première pole position de Tagliani en quatre départs en série Nationwide, dont trois à Montréal.

«On m'a dit de ne faire que deux tours, alors j'ai tout donné dans le deuxième, a expliqué Tagliani. La voiture est très rapide, et je suis très satisfait d'être où je me trouve, surtout que les virages nos 1 et 2 risquent d'être des facteurs déterminants demain (samedi).»

Le Québécois devra toutefois se méfier puisqu'aucun détenteur de la pole position en cinq courses à Montréal n'a triomphé le lendemain. Cela n'a toutefois pas paru le préoccuper outre-mesure.

«Non, ça ne m'inquiète pas. On est un peu dépendant de la chance ici avec la configuration de la piste, a philosophé Tagliani. L'an passé, je voulais surtout ramener la voiture de Roger (Penske) sans égratignure parce que je ne voulais pas le voir dans le paddock d'IndyCar me regarder de travers parce que sa voiture était endommagée.

«En conséquence, cette année, je veux me tenir loin de tout le monde, faire ma course, améliorer l'auto durant l'épreuve, ménager les freins et essayer d'être dans le groupe des meneurs pour le sprint de la fin.»

Pour sa part, Villeneuve, qui est âgé de 41 ans, a avoué être déçu de sa prestation à l'issue de la séance de qualifications, surtout compte tenu du fait qu'il avait mérité la pole position l'an dernier.

«Je suis déçu de la qualification parce que l'auto était vraiment plus rapide que ça, donc je ne suis pas content de mes tours», a dit Villeneuve. Tu pousses sans arrêt, et parfois tu gagnes quelques pouces et tu réalises un tour parfait, mais ça ne s'est simplement pas concrétisé aujourd'hui.»

Villeneuve, le coéquipier de Hornish au sein de l'écurie Penske Racing, a indiqué qu'il n'y avait pas — du moins pour le moment — de stratégie d'équipe pour la course de samedi. Hornish occupe actuellement le troisième rang au classement des pilotes de la série.

«Je sais que Sam se bat pour le championnat, et je crois que l'important c'est qu'on ne se rentre pas dedans, s'est contenté de dire Villeneuve. On verra ensuite se qui se produira en course.»

L'autre lutte intéressante à surveiller samedi sera celle entre Villeneuve et Danica Patrick, qui partira à ses côtés en quatrième position. À Elkhart Lake en juin, Villeneuve l'avait poussée hors piste lors du dernier tour de l'épreuve, ce qui lui avait permis de franchir le fil d'arrivée en sixième place — et avait relégué Patrick au 12e. Le principal intéressé a cependant nié qu'il existait de l'animosité entre eux.

«Non, ce n'est qu'une autre pilote sur la piste. Et je suis certain qu'elle veut elle aussi obtenir un bon résultat», a-t-il répondu sèchement.

L'Ontarien Ron Fellows, qui a remporté le NAPA 200 en 2008, a réalisé un chrono de 101,77 qui lui a permis de s'adjuger le huitième rang. Il est d'ailleurs le seul ex-champion de l'étape montréalaise à être en piste ce week-end, les autres étant occupés à disputer une épreuve de la Coupe Sprint au Michigan.

Ranger ne peut sortir de lapin

Andrew Ranger, qui avait brillé en 2009 en terminant troisième de l'épreuve après avoir pris le départ du neuvième échelon, n'a pas sorti de lapin de son chapeau cette fois-ci et s'est contenté d'un temps de 102,14 secondes, le 12e place sur la grille de départ.

Il aura tout juste derrière lui son compatriote Patrick Carpentier, qui a bouclé le circuit en 102,20 secondes. Le détenteur de la pole position en 2007 est sorti de sa retraite uniquement pour disputer cette épreuve et a promis de verser la moitié de sa bourse acquise à Montréal à l'hôpital Sainte-Justine.

Louis-Philippe Dumoulin, qui avait déclaré plus tôt vendredi se concentrer sur l'épreuve de la série Canadian Tire, puisqu'il devra vraisemblablement adopter la stratégie du 'start and park' pour l'écurie Randy Hill Racing, a fermé la marche chez les Québécois en aboutissant au 35e rang (105,85).

Le meneur au classement général de la série Nationwide, Elliott Sadler, n'a pu faire mieux qu'un chrono de 102,70, suffisant pour la 17e position.

Contrairement à ce qui était annoncé la veille par Environnement Canada, la pluie ne s'est abattue que durant les essais libres en matinée. Les qualifications se sont déroulées sous un ciel partiellement nuageux, et les conditions devraient être similaires au départ de la course.

Le NAPA 200 de la série Nationwide, une épreuve d'endurance de 74 tours totalisant 322,6 kilomètres, sera présenté samedi à 14h30.

PLUS:pc