NOUVELLES

Syrie/ONU: de Kofi Annan à Lakhdar Brahimi

17/08/2012 01:21 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

Principaux développements depuis la nomination en février de Kofi Annan comme médiateur international en Syrie à celle, vendredi, de son successeur, l'ex-ministre algérien des Affaires étrangères Lakhdar Brahimi.

--2012--

- 23 fév: L'ex-secrétaire général de l'ONU Kofi Annan est nommé "émissaire conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe sur la crise en Syrie". Il est chargé "d'offrir ses bons offices afin de mettre un terme à toutes les violences et les violations des droits de l'Homme, et à promouvoir une solution pacifique à la crise syrienne".

- 21 mars: Le Conseil de sécurité soutient la mission de M. Annan qui propose un plan prévoyant un cessez-le-feu, le retour de l'armée dans les casernes, la libération des détenus politiques, le respect du droit à manifester, l'ouverture d'un dialogue pouvoir/opposition et la libre circulation pour les humanitaires et la presse. L'opposition et le régime acceptent ce plan.

- 12 avr: Entrée en vigueur du cessez-le-feu prévu par le plan Annan, très vite violé.

- 14 avr: La résolution 2042 du Conseil de sécurité, la première sur la crise syrienne, autorise l'envoi de 30 observateurs pour surveiller le cessez-le-feu. Le 21, une deuxième résolution (2043) élargit la mission à 300 observateurs, dirigés par le général norvégien Robert Mood.

- 16 juin: Les observateurs de l'ONU suspendent leurs opérations en raison de la recrudescence des violences, mais restent sur place.

- 19 juil: La Russie et la Chine mettent pour la troisième fois leur veto à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU menaçant le régime syrien de sanctions.

- 20 juil: Le Conseil de sécurité prolonge la mission des observateurs pour une "ultime période de 30 jours".

- 25 juil: Le général sénégalais Babacar Gaye remplace le général Mood comme chef des observateurs, dont la moitié ont déjà quitté le pays.

- 2 août: Kofi Annan démissionne de son poste de médiateur après cinq mois d'efforts infructueux, fustigeant le manque de soutien des grandes puissances.

- 3 août: L'Assemblée générale de l'ONU adopte à une large majorité une résolution à la portée symbolique dénonçant le pilonnage des villes rebelles par l'armée et critiquant l'impuissance du Conseil de sécurité.

- 16 août: Le Conseil de sécurité renonce à prolonger la mission des observateurs de l'ONU, qui s'achèvera le dimanche 19 août à minuit.

- 17 août: L'ONU annonce que l'ancien ministre algérien Lakhdar Brahimi prendra la succession de M. Annan, qui doit quitter ses fonctions le 31 août. La Maison Blanche demande davantage de détails sur son mandat.

acm/fc

PLUS:afp