NOUVELLES

Restes humains en Ontario: la police trouve deux mains dans la rivière

17/08/2012 05:55 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

MISSISSAUGUA, Ont. - La police a repêché, vendredi, deux mains dans un cours d'eau à l'ouest de Toronto, à l'endroit où la tête d'une femme et un pied avaient été découverts plus tôt cette semaine.

Les autorités ont poursuivi les recherches à Mississauga, en Ontario.

Le sergent Pete Brandwood a indiqué que l'une des deux mains avait été retrouvée dans la rivière Credit, au même endroit où un pied droit a été découvert mercredi. L'autre main a été dénichée à proximité, non loin de l'endroit où se trouvait la tête.

Le sergent a précisé qu'il était «logique» d'assumer que les deux mains provenaient du même individu. «La probabilité qu'il s'agisse de la même personne est probablement très élevée», a-t-il dit lors d'une conférence de presse donnée vendredi après-midi.

Les autorités avaient déjà indiqué que le pied serait celui d'une femme, puisque les ongles d'orteils ont été vernis. Les policiers ne savent pas encore si le pied et la tête appartiennent à la même personne.

Les autorités ont analysé d'autres éléments découverts récemment, mais ceux-ci se sont révélés être des carcasses animales.

Le sergent Brandwood a soutenu qu'il était confiant que des preuves supplémentaires seraient découvertes, alors qu'environ 50 policiers et autres individus passent au peigne fin l'eau, le terrain du parc entourant le cours d'eau et les collines environnantes.

«Nous travaillons en présumant que si vous trouvez quelque chose et que vous continuez à en trouver d'autres, vous finirez par tout trouver», a dit le sergent Brandwood.

Il n'y a d'ailleurs pas d'indices laissant croire que les parties de corps humain sont l'oeuvre d'un tueur ayant copié Luka Rocco Magnotta accusé d'avoir tué et démembré un étudiant chinois à Montréal.

«Il n'y a rien qui laisse croire qu'il existe un quelconque lien avec Luka Magnotta», a dit le sergent.

Le policier George Tudos a pour sa part dit espérer que les recherches se poursuivront pendant la fin de semaine.

«Nous croisons les doigts pour que la météo nous permette de continuer, afin que nous puissions terminer cette enquête et obtenir des réponses», a-t-il dit, soulignant que l'identification du corps était une priorité.

PLUS:pc