À un peu plus de deux semaines du scrutin, le chef de la Coalition avenir Québec écarte catégoriquement toute alliance avec un éventuel gouvernement minoritaire, qu'il soit péquiste ou libéral.

Le chef de la CAQ a ainsi répété ce qu'i avait déjà exprimé à l'antenne de Radio-Canada au début de la campagne électorale. Il a ajouté qu'il n'hésiterait pas à déclencher un nouveau scrutin en cas d'élection d'un tel gouvernement.

Sans équivoque, François Legault a déclaré : « Actuellement, il y a un parti qui a les mains sales, c'est le Parti libéral, et il n'est pas question de s'associer avec ce parti-là, et puis il y a un parti qui a les mains attachées, que je connais bien, et c'est le Parti québécois. Au Parti québécois, il y a une seule priorité, c'est le référendum, puis en plus ils ont les mains attachées avec les syndicats. »

« Si jamais cela arrivait, on serait en élections plutôt tôt que tard », a ajouté François Legault.

François Legault présente aujourd'hui le cadre financier des engagements électoraux de sa jeune formation politique dans la région de Montréal.

Un texte de Florence Meney


Loading Slideshow...

Loading Slideshow...
  • 7 novembre 1998

    François Legault a été nommé ministre de l'Industrie et du Commerce par Lucien Bouchard, mais devait d'abord être élu. On le voit ici lors d'un rassemblement à Saint-Roch-de-l'Achigan avec sa femme. (PC/Paul Chiasson)

  • 23 février 2000

    Au Sommet du Québec et de la jeunesse, avec son premier ministre Lucien Bouchard et Jean Charest, alors chef de l'opposition. (CP PHOTO/Jacques Boissinot)

  • 13 novembre 2001

    François Legault, alors ministre de l'Éducation et de l'Emploi, félicite deux nouveaux venus au cabinet des ministres, Rita Dionne-Marsolais et Richard Legendre. (CP PHOTO/Jacques Boissinot)

  • 12 janvier 2009

    La chef de l'opposition Pauline Marois en compagnie de François Legault, alors critique péquiste en matière de Finances. (PC/Jacques Boissinot)

  • 25 juin 2009

    François Legault quitte l'Assemblée nationale après avoir annoncé son retrait de la vie politique. (PC/ Jacques Boissinot)

  • 21 février 2011

    L'ancien ministre François Legault et l'homme d'affaires Charles Sirois annoncent la création de la Coalition pour l'avenir du Québec, qui deviendra par la suite un parti. (PC/Jacques Boissinot)

  • 14 novembre 2011

    François Legault dévoile les couleurs de son nouveau parti, la Coalition avenir Québec. (PC/Jacques Boissinot)