NOUVELLES

Massacre de Marikana: les USA, "attristés", font confiance aux Sud-Africains

17/08/2012 03:20 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis se sont dits vendredi "attristés" par la mort de 34 mineurs grévistes lors d'une opération policière en Afrique du Sud, et ont exprimé leur confiance dans la capacité du gouvernement Zuma à enquêter sur ce massacre.

"Les Américains sont attristés par ces décès tragiques et expriment leurs condoléances aux familles de ceux qui ont perdu des proches" lors de ce drame, a expliqué le porte-parole adjoint du président Barack Obama, Josh Earnest.

"Nous avons pris note de l'expression de choc et de désolation du président (sud-africain Jacob) Zuma, des déclarations d'autres responsables sud-africains sur ces événements, et de leurs tentatives de trouver une solution à cette situation sans effusion de sang supplémentaire", a ajouté M. Earnest lors du point de presse quotidien de la Maison Blanche.

"Nous avons confiance dans le fait que le gouvernement sud-africain enquêtera sur les circonstances de cette affaire, et comme toujours, nous encourageons toutes les parties à trouver une solution pacifique" à la crise en cours, a-t-il conclu.

Trente-quatre mineurs grévistes ont été tués jeudi à la mine de platine Lonmin de Marikana (nord), après avoir selon la police chargé en direction des forces de l'ordre en ouvrant le feu. Les policiers ont tiré en légitime défense, a assuré la chef de la police nationale Riah Phiyega.

Soixante-dix-huit personnes ont été blessées et 259 arrêtées.

"Nous sommes choqués et consternés par cette violence insensée. Nous croyons qu'il y a assez de place dans notre système démocratique pour que les différends soient résolus par le dialogue, sans violation de la loi et sans violence", a réagi le président Zuma.

tq/are

PLUS:afp