NOUVELLES

Marikana: le président Zuma annonce la création d'une commission d'enquête

17/08/2012 01:15 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

Le président sud-africain Jacob Zuma a annoncé vendredi la création d'une commission d'enquête pour faire la lumière sur la fusillade de Marikana, où 34 mineurs grévistes ont été tués et 78 blessés par les tirs de la police jeudi.

"Nous devons faire éclater la vérité sur ce qui s'est passé ici, c'est pourquoi j'ai décidé d'instaurer une commission d'enquête pour découvrir les causes réelles de cet incident", a déclaré le chef de l'Etat devant la presse à Marikana, dans une allocution retransmise en direct à la télévision.

M. Zuma avait quitté précipitamment un sommet régional au Mozambique vendredi matin pour se rendre sur les lieux du drame. Après son allocution, prononcée dans une salle proche de la mine de Marikana, le président devait rendre visite à des blessés.

"Nous avons été attristés et consternés par les événements des derniers jours" a dit le chef de l'Etat, "ces événements ne sont pas ce que nous souhaitons voir (...) dans une démocratie qui respecte l'Etat de droit, et où nous sommes en train de créer une vie meilleure pour tous".

"Nous travaillons aussi avec des investisseurs internationaux et des partenaires de développement, qui ont, au cours de longue années, tiré un grand bénéfice de leur travail et de leur association avec l'Afrique du Sud", a souligné M. Zuma, qui a tenu à rassurer: "Nous sommes pleinement engagés pour que ce pays reste une nation paisible, stable, productive et prospère, concentrée sur l'amélioration de la qualité de vie pour tous".

cpb/aub

PLUS:afp