NOUVELLES

Le propriétaire de journaux David Black veut construire une raffinerie en C.-B.

17/08/2012 05:35 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - Le propriétaire de l'entreprise médiatique Black Press Group, David Black, propose de construire une raffinerie de 13 milliards $ à Kitimat, une ville située au nord-ouest de la Colombie-Britannique.

Cette raffinerie permettrait de transformer le pétrole tiré des sables bitumineux de l'Alberta transporté par le controversé pipeline Northern Gateway. Le pétrole doit passer par les réservoirs de Kitimat, en Colombie-Britannique, avant d'être acheminé en Asie.

De son aveu, le magnat des médias britanno-colombien n'a pas d'investisseurs en vue et la demande n'aurait pas encore été soumise à la compagnie Enbridge en charge du projet, ni au gouvernement provincial pas plus qu'aux représentants des Premières Nations.

Il a fait savoir qu'il comptait assumer les coûts de l'étude environnementale, mais que la raffinerie elle-même devait être financée par des partenaires.

L'homme d'affaires, qui possède plusieurs hebdomadaires en Alberta et en Colombie-Britannique et des quotidiens à Hawaï et en Ohio, soutient qu'une raffinerie sur place serait plus écologique puisqu'en cas de déversement, des carburants comme l'essence sont beaucoup plus faciles à nettoyer que le pétrole brut. D'autant plus que les pétroliers assumant le transport longent la côte de la Colombie-Britannique.

Selon David Black, les préoccupations environnementales entourant le projet Northern Gateway sont telles que si des solutions écologiques ne sont pas trouvées, le projet ne verra probablement pas le jour.

PLUS:pc