NOUVELLES

Haïti: des vétérans américains appellent à mettre fin au mandat de l'ONU

17/08/2012 11:59 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

Des anciens soldats de l'armée américaine en visite à Port-au-Prince ont appelé vendredi à mettre un terme à la mission de l'ONU en Haïti (Minustah) estimant que celle-ci n'avait pas réussi à stabiliser le pays, qui tente de se relever du séisme de 2010.

La Mission de stabilisation des Nations unies, forte de 7.000 militaires et de 2.000 policiers environ, est déployée depuis 2004 en Haïti un pays connu pour son instabilité politique.

"Il est le temps de mettre fin à la mission de l'ONU en Haïti qui est trop chère et (qui) absorbe l'aide qui devrait aller au développement du pays", a déclaré à l'AFP Ann Wright, ancien colonel et ancienne diplomate à la tête d'un groupe de "Veterans for peace" en visite en Haïti.

"La Minustah n'est autre qu'une armée d'occupation. Rien ne justifie la présence de cette force en Haïti. Il faut mettre l'argent qui entretient la mission de l'ONU dans la reconstruction du pays dévasté par un violent séisme en 2010", a-t-elle plaidé.

L'ancienne diplomate des Etats-Unis en Afghanistan, qui avait démissionné en 2003 pour s'opposer à l'intervention américaine en Irak, a également demandé aux Nations unies de prendre leur responsabilité au sujet du virus du choléra en Haïti, qui a coûté la vie à des milliers de Haïtiens et que certains scientifiques attribuent à des casques bleus.

"C'est un crime d'avoir amené cette épidémie en Haïti, l'ONU devrait s'excuser et prendre ses responsabilités", a déclaré Ann Wrghit.

Elle a d'autre part critiqué l'action des Etats-Unis en Haïti jugeant que l'aide américaine pour Haïti, après le séisme qui a détruit la capitale et plusieurs villes, "est en majorité restée aux Etats-Unis".

"Vingt-huit mois après le séisme, il y a encore plus de 400.000 personnes vivant sous des tentes et nous n'avons pas vu de reconstruction", a-t-elle déploré.

"Veterans for Peace" souhaite lancer des projets à caractère humanitaire en Haïti et envisage d'organiser des levées de fonds aux Etats-Unis pour financer des projets dans le domaine de la santé et de l'eau potable.

cre/are

PLUS:afp