NOUVELLES

Four Nations - L'Argentine passe de l'ombre à la lumière en Afrique du Sud

17/08/2012 03:50 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

L'Argentine passe de l'ombre à la lumière samedi (15h00 GMT) au Cap où les Pumas affrontent l'Afrique du Sud pour leurs débuts historiques dans le Four Nations de rugby, compétition annuelle des grandes nations du Sud incluant également l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Le coup d'envoi de cette rencontre, samedi au Newlands Stadium du Cap, était attendu depuis des années en Argentine. Ce bastion du sport ovale en Amérique du Sud a dû patienter avant d'être invité à participer à cette compétition de premier plan, équivalent du Tournoi des six nations dans l'hémisphère Sud.

Une troisième place lors du Mondial-2007 et quelques années d'intenses tractations ont finalement débouché sur l'admission des Pumas. Une vraie révolution en Argentine dont l'écrasante majorité des joueurs évoluent dans des clubs européens, surtout français.

Rivaliser avec les trois premières nations mondiales est le défi majeur d'une équipe argentine mêlant des anciens des campagnes mondiales de 2007 et 2011 --quart de finale perdu face aux All Blacks-- et une jeune relève déjà tournée vers les exigences de l'hémisphère Sud.

"L'Argentine attend depuis très longtemps cette opportunité et les six matches que nous allons jouer au cours des huit prochaines journées ont une grande importance pour nous. Beaucoup de travail a été fait pour arriver à produire du bon jeu et affronter les trois meilleures équipes du monde va nous aider à nous améliorer", a déclaré l'entraîneur des Pumas, Santiago Phelan.

L'équipe d'Argentine, qui n'a jamais battu les Springboks (13 défaites depuis 1993), peut compter sur son pilier Rodrigo Roncero qui dispute le dernier combat de sa carrière. Longtemps perturbé par une série de blessures, l'ouvreur Juan Martin Hernandez est de retour dans le XV de départ après trois ans d'absence.

Malgré l'enthousiasme entourant les Pumas, l'Afrique du Sud entend bien gâcher la fête et partir du bon pied dans une compétition que les Springboks n'ont remportée qu'à trois reprises (1998, 2004, 2009) en seize éditions disputées avec les All Blacks (10 titres) et les Wallabies (3 titres)

Le choc de samedi promet d'être féroce entre deux équipes réputées pour leur pack et leur agressivité. "Les Pumas ont une grande mêlée. Ils sont forts au maul et leurs point forts se sont améliorés, tout comme leur niveau physique", a estimé le nouvel entraîneur sud-africain Heyneke Meyer, successeur de Peter de Villiers qui aborde sa première compétition après deux victoires et un match nul en juin face à l'Angleterre.

Meyer est privé, entre autre, du troisième ligne Pierre Spies. Au centre, François Steyn honorera sa 50e sélection, à 25 ans. Les deux nations se retrouveront pour la 2e journée samedi 25 août à Mendoza pour le premier match à domicile des Pumas dans la compétition.

Composition des équipes

Afrique du Sud: Kirchner - Mvovo, J. de Villiers (cap.), F. Steyn, Habana - (o) M. Steyn, (m) Hougaard - Alberts, Daniel, Coetzee - Bekker, Etzebeth - J. du Plessis, B. du Plessis, Mtawarira

Argentine: Amorosino - Camacho, Bosch, S. Fernandez, Agulla - (o) Hernandez, (m) Vergallo - Galindo, Fernandez Lobbe (cap.), Cabello - Albacete, Carizza - Figallo, Guinazu, Roncero

Remplaçants:

Afrique du Sud: Strauss, Cilliers, van der Merwe, Potgieter, Pienaar, Lambie, Engelbrecht

Argentine: Postiglioni, Ayerza, Orlandi, Leonardi, Senatore, Landajo, M. Rodriguez

Arbitre: Steve Walsh (AUS)

dl/dj/bpa/jr

PLUS:afp