NOUVELLES

Fitzpatrick décroche la pole en Canadian Tire; Ranger se qualifie deuxième

17/08/2012 04:13 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Andrew Ranger s'est encore une fois illustré sur le circuit Gilles-Villeneuve, vendredi, ne ratant la pole que par un dixième de seconde en qualifications de la série Canadian Tire.

Le pilote de Roxton Pond, qui a triomphé à trois reprises en cinq départs dans cette série à Montréal (2008, 2010 et 2011), a bouclé le tour de piste avec un chrono d'une minute 44,789 secondes et à une vitesse moyenne de 93,067 milles à l'heure.

Il n'a été devancé que par J.R. Fitzpatrick, qui a enregistré un chrono de 1:44,681 (une vitesse moyenne de 93,163 m/h).

«Un dixième de seconde, vous savez, c'est tellement près, a dit Ranger. La voiture était très bonne, et je sais que je suis très rapide ici depuis quelques années. Alors ce sera une belle lutte demain (samedi).»

L'Ontarien D.J. Kennington, meneur au classement des pilotes de la série avec 360 points, a pris le troisième rang.

La deuxième ligne sur la grille de départ a été complétée par le Québécois Louis-Philippe Dumoulin. Scott Steckly a bouclé le top-5.

Le frère aîné de Dumoulin, Jean-François, a réalisé le 12e chrono, tandis que l'ex-défenseur du Canadien de Montréal Patrice Brisebois s'est adjugé le 25e rang.

Ranger, qui est âgé de 25 ans, semble se plaire sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Jeudi, il avait annoncé ses couleurs en réussissant le meilleur temps (1:44,571) de la séance d'essais libres en série Canadian Tire. Ranger avait même affiché une vitesse moyenne de 93,261 milles à l'heure (m/h), améliorant ainsi son record de piste de 93,003 m/h réalisé l'an dernier.

Par ailleurs, Alex Tagliani a réussi sa rentrée dans la catégorie Daytona Prototype (DT) de la série Grand-Am Rolex en enregistrant le troisième meilleur temps (1:33,377) de la séance de qualifications. Il partagera samedi le volant de la voiture no 8 de l'écurie Starworks Motorsports avec Ryan Dalziel.

«C'est très difficile, parce que les DT sont beaucoup plus performantes que les GT. Elles sont moins aérodynamiques que ce que je pensais, elles ont beaucoup de roulis, et bref, elles dansent beaucoup», a expliqué Tagliani.

«Il faut s'adapter rapidement, mais je suis certain qu'avec quelques tours supplémentaires je pourrais extraire quelques dixièmes de seconde supplémentaires, a-t-il poursuivi. La clé, demain, sera de ne pas perdre trop de temps derrière les GT.»

Jon Fogarty (1:33,135) s'élancera de la pole position, et il aura à ses côtés Memo Rojas (1:33,222). Le Torontois Paul Tracy, qui effectue un retour à Montréal après six ans d'absence, s'est contenté de la septième place (1:33,919) sur la grille de départ.

Dans la catégorie super du Championnat canadien de voitures de tourisme, Marc-Antoine Camirand, de Saint-Léonard d'Aston, a triomphé devant Sasha Anis et Benjamin Distaulo. Il est à noter que le défenseur du Lightning de Tampa Bay Marc-André Bergeron, à bord de sa Mazda RX8 no 47, a pris le sixième rang dans la catégorie Touring.

PLUS:pc