NOUVELLES

Canada: pas de femme asiatique sur son billet de 100 dollars

17/08/2012 05:46 EDT | Actualisé 17/10/2012 05:12 EDT

La Banque du Canada a renoncé à faire figurer sur son billet de 100 dollars l'image d'une chercheuse asiatique, des panels de citoyens ayant critiqué ce choix, a reconnu l'institution vendredi.

Le projet original présentait à l'endos du billet en polymère une Asiatique penchée sur un microscope et un flacon d'insuline, illustration de la recherche médicale au Canada.

Par principe, la banque centrale "évite de représenter un groupe ethnique spécifique" sur les images illustrant un thème, a indiqué à l'AFP son service de communication.

Lors de l'examen du projet de billet par des groupes de discussion, certains participants ont jugé que la jeune femme "semblait représenter un groupe ethnique particulier", a précisé la Banque et par conséquent "des changements ont été apportés".

Sur le billet mis en circulation en novembre dernier, la chercheuse paraît finalement d'origine européenne.

Selon un rapport résumant la recherche préalable, un panel de Toronto avait vu dans le projet initial un reflet du "multiculturalisme", une valeur jugée positive.

Mais un groupe de Montréal avait observé que "la seule personne sur le billet canadien était asiatique".

"Pourquoi une femme ? Pourquoi une Asiatique ? (...) Les Asiatiques sont forts en sciences et en maths. Je n'aime pas l'implication. (...) Je trouve ça arrogant et prétentieux. Ce n'est pas notre style en tant que Canadiens", avait encore indiqué ce groupe, selon le cabinet chargé de l'étude, The Strategic Counsel.

Pays d'immigration, le Canada compte près d'un million et demi de citoyens d'origine asiatique. Le Conseil national des Canadiens chinois a déploré vendredi que la Banque ait "cédé face à une réaction raciste".

La révélation de cette étude de 2009 intervient après une violente polémique déclenchée au Québec par le maire d'une grande ville, Saguenay, qui a rejeté une "charte de la laïcité" parce qu'elle avait été présentée par une jeune femme d'origine algérienne.

De son côté, le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ) François Legault vient de s'attirer de violentes critiques pour avoir estimé que les jeunes Asiatiques étaient plus travailleurs que les Québécois d'origine européenne.

via/bdx

PLUS:afp