NOUVELLES

"Qu'est-ce qui bloque?", se demande la mère d'un otage français au Mali

16/08/2012 02:52 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

Pascale Robert, la mère d'un otage français au Mali, s'est demandé jeudi "qu'est-ce qui bloque" et empêche la libération de son fils, détenu dans le Sahel depuis 700 jours par Al-Qaïda au Maghreb islamique, qui retient également cinq autres Français.

"Ce que l'on se dit, c'est +pourquoi, pourquoi ils ne sont toujours pas libérés?+", a déclaré Pascale Robert, mère de l'otage Pierre Legrand, à l'antenne de la radio RTL.

"Si tout est mis en oeuvre pour leur libération comme ça nous a été dit de la part du gouvernement, de la part des entreprises, on se dit +oui, mais alors pourquoi au bout de 2 ans il n'y a toujours aucune libération, qu'est-ce qui bloque?+", a-t-elle ajouté, s'exprimant pour la première fois devant des médias.

"La vidéo qui est passée la semaine dernière, ce n'est pas une preuve de vie puisque l'enregistrement apparemment a eu lieu au bout de deux mois de détention. Donc finalement la dernière preuve de vie qu'on a eu, elle date d'avril 2011. On n'a aucune nouvelle depuis", a déploré Mme Robert.

Le 9 août, un site mauritanien d'informations en ligne, Sahara Medias, avait publié une vidéo montrant séparément cinq des six otages français détenus dans le Sahel par Aqmi, tournée lors des "derniers mois du pouvoir" de l'ex-président français Nicolas Sarkozy.

Aqmi retient en otages quatre employés du groupe nucléaire public français Areva et de son sous-traitant Satom, enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit dans le nord du Niger, avec trois autres personnes, libérées depuis. Le groupe détient également Philippe Verdon et Serge Lazarevic, enlevés le 24 novembre à Hombori (nord-est du Mali).

mba/ger/kat/sba

PLUS:afp