NOUVELLES

Mondial-2010 - Un haut dirigeant du football sud-africain accusé de fraude

16/08/2012 10:16 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

Bobby Motaung, grand acteur du football sud-africain, ainsi que deux autres personnes, ont comparu jeudi au tribunal de Nelspruit (est) pour fraudes et contrefaçon lors des appels d'offres lancés pour la construction des infrastructures du Mondial-2010.

Motaung, le fondateur du club sud-africain des Kaizer Chiefs, ainsi que les deux autres accusés ont été libérés sous caution après s'être acquitté de 50.000 rands (4.500 euros) chacun auprès du tribunal de Nelspruit, dans la province de Mpumalanga (nord-est), a indiqué la radio sud-africaine 702 Talk Radio.

Ils sont accusés de contrefaçon et notamment d'avoir établi de faux certificats d'impôts lors de l'appel d'offres pour réaliser le stade de Mbombela, près du fameux parc national de Kruger (nord-est).

Les appels d'offres lancés pour la construction des infrastructures du Mondial-2010 en Afrique du Sud ont été accompagnés de corruption et de fraudes, ainsi que d'autres actes répréhensibles dont des assassinats politiques notamment dans la province de Mpumalanga.

Jimmy Mohlala, porte-parole de la municipalité de Nelspruit avait été abattu en 2009 après avoir dénoncé la corruption de certaines entreprises et individus dans cette même province.

jcm/gs/har/we/jr

PLUS:afp