NOUVELLES

L'ONU et le conflit syrien

16/08/2012 12:55 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

Principaux développements depuis le début de la mission d'observation de l'ONU en Syrie, dont la fin a été annoncée jeudi par le Conseil de sécurité.

--2012--

- 21 mars: Déclaration du Conseil de sécurité soutenant la mission du médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie, Kofi Annan.

Outre un cessez-le-feu, le plan Annan prévoit le retour de l'armée dans les casernes, la libération des détenus, le respect du droit à manifester, l'ouverture d'un dialogue pouvoir/opposition et la libre circulation pour les humanitaires et la presse.

- 14 avr: Le Conseil de sécurité approuve pour la 1ère fois une résolution (2042), autorisant l'envoi de 30 observateurs pour surveiller le cessez-le-feu. Moscou et Pékin, qui ont mis leur veto à deux précédentes résolutions, donnent leur accord après de longues tractations.

- 21 avr: Résolution du Conseil de sécurité (2043) autorisant le déploiement de 300 observateurs pour surveiller la trêve.

- 16 juin: Les observateurs de l'ONU, déployés en avril pour surveiller un cessez-le-feu qui n'a jamais été respecté, suspendent leurs opérations. La Mission de supervision de l'ONU (Misnus) reste sur place.

- 19 juil: La Russie et la Chine mettent leur veto à l'ONU (le 3e) à une résolution occidentale menaçant le régime syrien de sanctions. Les deux premiers datent du 4 octobre 2011 et du 4 février 2012.

- 20 juil: Le Conseil de sécurité prolonge pour une "ultime période de 30 jours" la mission des observateurs.

- 25 juil: Le nouveau chef des observateurs, le général Babacar Gaye, prend en charge la Misnus après le départ du Norvégien Robert Mood. La moitié des 300 observateurs ont quitté la Syrie (ONU).

- 2 août: Kofi Annan démissionne de son poste de médiateur après cinq mois d'efforts infructueux, fustigeant le manque de soutien des grandes puissances à sa mission.

- 3 août: L'Assemblée générale de l'ONU adopte à une large majorité une résolution à la portée symbolique dénonçant le pilonnage des villes rebelles par l'armée et critiquant l'impuissance du Conseil de sécurité à faire pression sur Damas.

- 14 août: Le diplomate algérien Lakhdar Brahimi, pressenti pour succéder à Kofi Annan, veut obtenir le soutien formel du Conseil de sécurité avant d'accepter la mission (diplomates).

- 16 août: Le Conseil de sécurité annonce la fin de la mission des observateurs de l'ONU. "Les conditions ne sont pas remplies pour la poursuite" de cette mission qui doit se terminer dimanche à minuit, indique l'ambassadeur de France, après une réunion du Conseil.

La Russie demande que les grandes puissances lancent avec l'Arabie saoudite et l'Iran un appel au gouvernement et à l'opposition pour qu'ils mettent fin au conflit.

acm/cnp

PLUS:afp