NOUVELLES

Les coûts à la frontière s'élèvent à 19,1 milliards $, selon l'Institut Fraser

16/08/2012 11:14 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La frontière canado-américaine entraîne des coûts pouvant s'élever jusqu'à 19,1 milliards $ annuellement pour les gouvernements et contribuables canadiens, selon une nouvelle étude de l'Institut Fraser, organisme de recherche en politiques publiques.

L'étude, qui s'intitule «Measuring the Costs of the Canada-U.S. Border», dit examiner les dépenses du Canada visant à rendre la frontière plus sécuritaire depuis les attentats du 11 septembre 2001 ainsi que le «déclin parallèle» du commerce et du tourisme.

Estimant les coûts globaux annuels liés à la frontière à 19,1 milliards $ ou à environ 1,5 pour cent du PIB canadien, les auteurs soulignent que le plan d'action «Par-delà la frontière» annoncé par le Canada et les États-Unis en 2011 offre l'occasion aux deux pays d'éliminer de «coûteuses inefficacités» dans ce domaine.

Alexander Moens, senior fellow à l'Institut Fraser et coauteur de l'étude, dit croire que le Canada et les États-Unis ne peuvent plus continuer à mettre en place des programmes de surveillance de la frontière «de plus en plus coûteux et sans coordination», comme ce fut souvent le cas, selon l'Institut Fraser, depuis les attentats du 11 septembre.

Selon M. Moens, le système actuel de renforcement de la frontière représente une «grave menace» pour la croissance économique canadienne à long terme.

L'étude évalue que depuis 2001, la proportion des exportations canadiennes en direction des États-Unis a chuté à 74,9 pour cent, comparativement à 86 pour cent en 2000. Elle estime aussi que la part des exportations de marchandises destinées aux États-Unis en proportion de la production économique agrégée du Canada a diminué à 17,2 pour cent en 2010, comparativement à 31 pour cent en 2000.

De ces données, l'Institut Fraser conclut que les coûts liés à la frontière «semblent dissuader» le commerce.

Selon le groupe de réflexion, le renforcement de la frontière à la suite des attentats du 11 septembre a aussi nui au tourisme.

L'Institut Fraser cite des données de Statistique Canada montrant que le nombre de séjours de plus de 24 heures au Canada par des voyageurs habitant aux États-Unis a diminué de 23 pour cent au cours de la dernière décennie, passant de 15,2 millions en 2000 à 11,7 millions en 2009.

PLUS:pc