NOUVELLES

Les Arabes n'ont pas déversé "un dollar" en aide aux Syriens, selon Damas

16/08/2012 01:08 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

Le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem a affirmé jeudi, citant la responsable de l'humanitaire à l'ONU, que les pays arabes n'avaient pas versé "un dollar" en aide au peuple syrien.

"Durant ma rencontre avec (Valérie) Amos hier (mercredi), je lui ai demandé quels sont les Etats ayant offert des dons humanitaires au peuple syrien, elle m'a répondu qu'il y en a eu quatre et que les Arabes n'ont pas donné un dollar", a indiqué M. Mouallem, selon des extraits d'un interview accordée à la télévision d'Etat syrienne.

"J'ai dit à Amos, ils ont de l'argent pour fournir des armes aux hommes armés, détruire les maisons et l'infrastructure en Syrie et pousser les gens à l'exode, mais ils ne paient pas un dollar pour leur venir en aide ou reconstruire ce qui a été détruit par les vandales", a ajouté le ministre dans cet entretien qui sera diffusé dans son intégralité à 20H00 (17H00 GMT).

Mme Amos avait affirmé mercredi à Damas que quelque 2,5 millions de Syriens, soit environ 10 % de la population, pourraient être dans le besoin.

Le ministre syrien a par ailleurs accusé la Ligue arabe et l'Organisation de la conférence islamique (OCI), deux organisations qui ont suspendu la Syrie en raison de la répression, d'être responsables du bain de sang dans le pays.

"La Ligue arabe et l'OCI ne se sont pas contentées de suspendre la Syrie mais ont ourdi un complot contre elle et sont responsables du bain de sang" dans le pays, a affirmé M. Mouallem.

"Le moins qu'on puisse dire d'eux, c'est que ce sont des imposteurs", a-t-il ajouté.

Il a accusé les Etats-Unis d'être à la tête du "complot" contre la Syrie et la Turquie, le Qatar et l'Arabie saoudite d'être ses "instruments".

Les pays musulmans, réunis en sommet extraordinaire à La Mecque, en Arabie saoudite, ont suspendu la Syrie de l'Organisation de coopération islamique (OCI) dans le but d'isoler davantage le régime de Damas.

La Syrie a été suspendue par la Ligue arabe le 12 novembre 2011.

rd/ram/sk/ao

PLUS:afp