NOUVELLES

Le Sinaï abrite des "nids de terroristes" (source militaire israélienne)

16/08/2012 04:07 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

La péninsule égyptienne du Sinaï abrite des "nids de terroristes" car l'Egypte a échoué jusqu'à présent à rétablir l'ordre dans cette région, a affirmé jeudi un responsable militaire israélien.

Des "milliers" d'activistes se dissimulent dans le Sinaï avec l'aide de bédouins de cette région, a affirmé à des journalistes étrangers ce responsable à l'occasion d'une visite à Kerem Shalom, un point de passage attaqué le 5 août par un commando, qui a réussi à s'infiltrer en Israël après avoir tué 16 gardes-frontière égyptiens dans le Sinaï.

"Il y a des nids de terroristes, de gros nids" dans le Sinaï, a ajouté ce responsable, qui a requis l'anonymat.

"Depuis la révolution en Egypte et la chute du président Hosni Moubarak, il y a une détérioration significative". "Le Sinaï est devenu une zone hors contrôle", a ajouté ce responsable. Selon lui, les Bédouins "contrôlent la région et ils gagnent de l'argent avec la contrebande et en aidant les terroristes".

Des groupes relevant du "Jihad mondial" sont à la recherche de régions où il y a un vide du pouvoir, a-t-il poursuivi.

"Comme en Afghanistan et ailleurs, ils cherchent l'absence de gouvernement, car c'est de cette façon qu'ils peuvent survivre", a poursuivi ce responsable.

Depuis qu'un véhicule blindé pris de force aux forces égyptiennes a pénétré en territoire israélien avant d'être d'étre détruit par des tirs d'hélicoptère et de char israéliens, l'armée égyptienne a déployé des renforts dans le Sinaï.

Selon des sources israéliennes, les Bédouins ne partagent pas les engagements religieux et politiques des activistes à qui ils monnayent leur soutien.

"Ils n'ont pas l'idéologie qui les pousse à se faire exploser eux-mêmes. Le fait qu'ils tuent des Egyptiens ou des juifs les laisse indifférents, ce qui les motive, c'est le montant de l'argent versé sur leurs comptes dans des banques suisse", a indiqué une de ces sources.

"Les terroristes paient très cher, ils ne connaissent pas le terrain, ils ne savent pas comment arriver dans certains secteurs sans guide"

"Ceux qui se livrent au trafic de drogues sont les mêmes que ceux qui servent de guide aux terroristes, mais au lieu de toucher 100.000 dollars (pour un transport de drogue ou pour passer des immigrants illégaux africains) ils sont payés un demi-million de dollars pour aider des terroristes", a-t-on poursuivi de même source.

scw/jlr/cnp

PLUS:afp