NOUVELLES

Le bilan définitif du crash des hélicoptères ougandais au Kenya monte à 7 tués (armée kényane)

16/08/2012 10:14 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

Les corps des derniers militaires ougandais portés disparus dans le triple accident de leurs hélicoptères dimanche au Kenya ont été découverts jeudi, a annoncé un porte-parole de l'armée kényane portant le bilan définitif à sept morts et quinze survivants.

"Nous avons retrouvé cinq corps" jeudi, en plus de ceux des deux pilotes déjà récupérés mardi, dans l'épave calcinée d'un des hélicoptères, a déclaré à l'AFP ce porte-parole Bongita Ongeri.

"Les sept soldats qui étaient dans l'appareil ont désormais été retrouvés", a-t-il ajouté, "les opérations de secours sont terminées".

Les corps de tous les occupants "ont été retrouvés à l'intérieur de l'épave calcinée de l'hélicoptère. Ils ont été récupérés et ont été transportés vers Nairobi", a-t-il précisé.

Les quinze militaires ougandais qui étaient à bord des deux autres hélicoptères qui se sont écrasés en même temps dimanche sur le Mont Kenya, plus haut sommet du pays et deuxième d'Afrique, qui culmine à 1.599 m d'altitude, avaient tous été récupérés vivants lundi et mardi.

Quatre hélicoptères militaires ougandais de fabrication russe - trois Mi-24 d'attaque et un appareil de transport Mi-17 - avaient décollé dimanche d'Ouganda à destination de la Somalie, via plusieurs escales au Kenya, mais seul le Mi-17 était arrivé dimanche soir à l'étape prévue dans l'est du Kenya.

Un des responsables des opérations de secours, Simon Gitau, conservateur du Parc national du Mont Kenya avait indiqué mercredi à l'AFP que les trois épaves avaient été retrouvées dans un rayon de un à deux km. "Les hélicoptères se sont écrasés à une altitude d'environ 12.000 pieds" (3.650 m), avait-il ajouté.

dw-ayv/sba

PLUS:afp