NOUVELLES

L'armée pilonne Alep, 34 morts à travers la Syrie (OSDH)

16/08/2012 07:03 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

L'armée a pilonné jeudi plusieurs quartiers d'Alep faisant 18 morts, tandis que huit soldats sont morts dans des accrochages avec les rebelles dans cette métropole du nord de la Syrie, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les violences ont fait au total 34 morts, dont 26 civils, à travers le pays au lendemain d'une journée particulièrement sanglante qui a fait 172 tués, notamment dans un raid meurtrier contre la localité d'Azaz, précise cette organisation basée en Grande-Bretagne.

L'OSDH a fait état de bombardements dans plusieurs quartiers du nord-est d'Alep, ville où se joue depuis près d'un mois une bataille cruciale pour l'avenir du régime.

Parmi le bilan des morts dans la deuxième ville de Syrie figurent six civils tués à Chaar (est), dont une femme et deux enfants, et dix autres à Qadi Askar, également à l'est, selon l'OSDH, qui tire ses informations sur place d'un réseau de militants et de témoins.

A Qadi Askar, parmi les morts figurent des personnes qui faisaient la queue devant une boulangerie, selon la Commission générale de la révolution syrienne (un réseau de militants).

Dans le sud-ouest d'Alep, l'armée a bombardé le quartier emblématique de Salaheddine, repris la semaine dernière par l'armée, et le district mitoyen de Seif al-Dawla, que l'armée tente de reprendre à l'opposition.

Des combats ont opposé les rebelles à l'armée dans ces deux quartiers, tandis que d'autres ont fait huit morts parmi les soldats dans le centre d'Alep, rapporte l'OSDH.

Dans la province de Damas, cinq civils ont péri dans des bombardements et trois autres sont morts dans la province orientale de Deir Ezzor.

Plus de 23.000 personnes sont mortes en Syrie depuis le début de la révolte en mars 2011, selon l'OSDH.

am/txw/sk/ram/feb

PLUS:afp