NOUVELLES

L'agence Moody's maintient la cote «Aaa» du Canada

16/08/2012 01:52 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le Canada conserve sa cote «Aaa» de l'agence de notation Moody's.

L'agence établie à New York a indiqué jeudi que la performance économique du Canada et l'état des finances du gouvernement fédéral s'étaient relativement bien maintenus.

Le Canada est l'une des rares juridictions dans le monde à détenir encore la plus haute cote de Moody's.

Moody's affirme que les ratios d'endettement du Canada avaient souffert après la récession de 2008-2009, mais pas autant que dans d'autres pays détenant alors la cote «Aaa».

«Bien que la récession ait causé un renversement de l'amélioration des ratios d'endettement, ceux-ci ne se sont pas détérioriés autant que dans la plupart des autres pays avec la cote Aaa, et sont désormais sur une tendance favorable, et demeurent compatibles avec la plus haute cote du pays», indique le rapport de l'agence.

Avant la récession, le gouvernement fédéral avait affiché des surplus budgétaires pendant plusieurs années.

Cela a pris fin à la suite de dépenses massives du gouvernement de Stephen Harper sur des projets d'infrastructure et autres initiatives visant à stimuler l'économie affectée par la récession et la crise globale du crédit de 2008-2009.

Ottawa demeure dans le rouge, bien que le ministre des Finances, Jim Flaherty, ait réduit chaque année l'ampleur du déficit.

Moody's, comme d'autres agences, évalue la stabilité financière ou les risques que courent les gouvernements et les entreprises à travers le monde et leur attribue des cotes qui servent de référence aux investisseurs.

Les cotes sont un des éléments utilisés pour déterminer les taux obligataires et les taux d'intérêt, de même que si les obligations sont une avenue appropriée pour les fonds conservateurs tels que les régimes de retraite.

Les cotes des agences se retrouvent bien sûr aussi sur l'arène politique.

Les États-Unis ont perdu leur cote «Aaa» de Standard & Poor's l'année dernière, entraînant une forte tempête politique. Moody's a toutefois maintenu la plus haute cote des États-Unis.

S&P a aussi abaissé la cote de la France à «Aa+» en janvier, mais a récemment confirmé le «Aaa» de l'Allemagne.

PLUS:pc