NOUVELLES

Grand Prix d'Indianapolis: vers un nouveau duel Lorenzo-Stoner

16/08/2012 07:26 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

Après Laguna Seca fin juillet, le Grand Prix d'Indianapolis devrait être le théâtre d'un nouveau duel dimanche entre Casey Stoner et Jorge Lorenzo, les deux derniers champions du monde moto, sur un circuit qui emprunte une partie du mythique "ovale" des 500 miles.

Pour l'Australien Stoner, invaincu depuis deux ans aux Etats-Unis sur sa Honda, avec un doublé 2011-2012 à Laguna Seca en Californie et la victoire l'an dernier sur le "Brickyard" d'Indianapolis, l'objectif sera une nouvelle victoire. Afin de revenir sur Lorenzo, le champion du monde 2010, en passe de reconquérir son titre.

Problème pour Stoner: excepté lors du Grand Prix d'Essen, en Allemagne, le pilote espagnol de Yamaha a toujours terminé dans les deux premiers cette saison. Et il apprécie aussi les 4,2 kms du Indianapolis Motor Speedway, et notamment sa longue ligne droite de 872 m, où il s'est imposé en 2009, avec son casque +Capitaine America+ de super-héros.

Mais petit avantage peut-être pour Stoner, vainqueur il y a trois semaines à Laguna Seca: sa moto est particulièrement à l'aise sur les circuits qui tournent à gauche, et 10 des 16 virages du circuit emprunté par les motos à Indianapolis sont justement des virages à gauche.

Parmi les outsiders, le partenaire de Stoner chez Honda, l'Espagnol Dani Pedrosa, vainqueur à Indianapolis en 2010, sera également là. Tout comme le local de l'étape, l'Américain Ben Spies, pole position et 2e au final en 2010, puis 3e 2011, après avoir doublé Lorenzo dans le dernier virage.

Valentino Rossi, le septuple champion du monde, qui vient d'annoncer son retour chez Yamaha l'an prochain, l'écurie avec laquelle il s'était imposée à Indianapolis en 2008, aura lui à coeur de finir son contrat avec Ducati sur une bonne note. En une saison et demie au sein de l'écurie de Bologne il n'a signé que deux podiums et lors du dernier Grand Prix, à Laguna Seca, il avait quitté la piste lors du dernier tour.

Statistique intéressante pour Spies: depuis l'arrivée du Grand Prix d'Indianapolis au menu du championnat du monde, en 2008, quatre pilotes différents se sont imposés. Ce qui laisserait la place à un cinquième larron.

gph-ol/we

PLUS:afp