NOUVELLES

Elections au Québec: l'avance des indépendantistes se confirme (sondage)

16/08/2012 10:26 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

Les indépendantistes du Parti Québécois (PQ) voient leurs chances de former un gouvernement augmenter à la lumière d'un sondage publié jeudi et qui révèle surtout un recul de leurs rivaux libéraux, alors que le nombre d'indécis est en hausse.

A trois semaines du scrutin du 4 septembre, le PQ de Pauline Marois est crédité de 34% d'intentions de vote, contre 27% pour les libéraux du Premier ministre sortant Jean Charest, et 25% pour la Coalition Avenir Québec (CAQ, centre droit, opposition) de François Legault, selon cette enquête réalisée par l'institut Crop pour le quotidien montréalais La Presse, auprès de 1.005 personnes entre le 12 et le 14 août.

Ces chiffres sont obtenus après répartition des indécis, dont la proportion a fortement augmenté en une semaine, passant de 11% à 19%. Avant répartition, la cote du PQ demeure inchangée, à 28%, mais celle des libéraux dégringole de 26% à 22%, tandis que la CAQ monte de 20% à 21%.

Ainsi, les indécis semblent se recruter essentiellement chez les anciens partisans des libéraux.

Dans le système de scrutin majoritaire à un tour en vigueur au Québec, la proportion d'intentions de vote à l'échelle provinciale ne se traduit pas nécessairement par la même répartition de sièges à l'Assemblée nationale.

Quelques points de pourcentage peuvent faire basculer le résultat et apporter une majorité parlementaire à un parti qui n'obtient pas l'appui majoritaire de l'électorat.

La tradition politique canadienne veut que le parti ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages forme le gouvernement, y compris minoritaire s'il n'a pas la majorité des sièges à l'Assemblée nationale québécoise qui en compte 125. Les gouvernements de coalition sont rares au Canada.

Enfin, toujours selon le même sondage, M. Legault est désormais considéré comme le meilleur Premier ministre potentiel, avec 25% d'avis favorables. Mais Mme Marois et M. Charest le suivent de près, tous les deux à 23%.

via/sam

PLUS:afp