NOUVELLES

D'autres unités de l'armée seront bientôt appelées «royales»

16/08/2012 02:54 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Une petite controverse entoure la décision du ministère de la Défense nationale de rebaptiser certaines des plus petits services des Forces armées canadiennes.

Le gouvernement Harper s'était fait un devoir de restaurer l'adjectif «royal» aux dénominations de la marine et de l'armée de l'air. Les conservateurs affirment que cette décision, annoncée l'an dernier, donne un nouveau sentiment d'appartenance aux soldats.

Des notes préparées à l'intention des principaux commandants militaires du pays révèlent maintenant que les plus petits commandements — qui composent l'infanterie, la marine et l'armée de l'air — seront les prochains à être rebaptisés.

Mais l'exercice n'est pas simple, puisque chaque changement de nom doit être approuvé par la reine Élizabeth II, et que des recommandations ont déjà été transmises à ce sujet au palais de Buckingham.

Certains documents indiquent toutefois que des responsables militaires croient que l'exercice pourrait nuire à l'harmonie au sein de ces plus petites unités.

PLUS:pc