NOUVELLES

Certains otages iraniens enlevés en Syrie sont des Gardiens de la révolution (responsable américain)

16/08/2012 11:35 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

Certains des otages iraniens enlevés par les rebelles syriens ce mois-ci sont membres des Gardiens de la révolution, armée d'élite du régime islamique, a indiqué jeudi un responsable américain.

"Au moins certains de ces otages" appartiennent aux Gardiens de la révolution, a assuré à l'AFP ce responsable parlant sous le couvert de l'anonymat, sans préciser combien et refusant de fournir plus de détails.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, avait déclaré début août que plusieurs des 48 Iraniens enlevés par les rebelles syriens étaient des Gardiens de la révolution et des militaires "à la retraite".

Des responsables iraniens avaient dans un premier temps affirmé que les otages étaient tous des pèlerins voyageant vers un lieu saint musulman à Damas.

Les Etats-Unis pointent de plus en plus du doigt le rôle joué par l'Iran dans le conflit qui secoue la Syrie depuis 17 mois et a fait près de 23.000 morts selon les ONG, accusant Téhéran de soutenir le régime du président Bachar al-Assad.

L'Iran essaie de "former une milice en Syrie pour le compte du régime; nous observons une présence de plus en plus grande de l'Iran (dans le pays) et cela nous inquiète", a souligné mardi le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta.

Téhéran, qui a offert son soutien à Bachar al-Assad dans sa répression de la révolte populaire, nie fournir une aide militaire à Damas.

ddl/sam/jca

PLUS:afp