NOUVELLES

Allgaier redoute la pluie en qualifications: «ce sera un coup de dés»

16/08/2012 03:51 EDT | Actualisé 16/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Justin Allgaier, qui a terminé huitième l'an dernier au NAPA 200, a comparé à «un coup de dés» la séance de qualifications qui devrait se dérouler sous la pluie, vendredi, au circuit Gilles-Villeneuve.

Celui qu'on surnomme «Little Gator» a reconnu qu'il était inquiet des conditions climatiques qui pourraient prévaloir vendredi, mais il a fait remarquer que les pilotes avaient eu droit à une bonne répétition la fin de semaine dernière sur le circuit de Watkins Glen, alors que quelques gouttes de pluie se sont abattues sur le bitume durant la course.

«(La série NASCAR) a fait beaucoup de progrès, mais c'est toujours difficile parce que nos voitures ne sont pas conçues pour la pluie», a confié l'Américain de 26 ans.

«La séance d'essais matinale et les qualifications se dérouleront fort probablement sous la pluie, mais au moins nous savons que la course sera disputée sous un ciel ensoleillée, alors nous devrons nous fier à nos notes de l'an dernier et espérer que tout se passe bien», a expliqué celui qui en sera à sa troisième participation au NAPA 200.

La pluie a également retenu l'attention de son coéquipier chez Turner Motorsports, Alex Tagliani, qui avait grimpé sur la deuxième marche du podium l'an dernier, derrière Marcos Ambrose.

«Ce sera très difficile et il va falloir faire extrêmement attention parce qu'évidemment, nous n'avons qu'un seul tour pour se qualifier, donc il s'agira de ne pas ambitionner en gérant mal le tour de qualifications», a expliqué le pilote de Lachenaie.

«Et s'il ne pleut pas durant les essais libres, alors ça pourrait donner tout un spectacle durant les qualifications.»

Ces déclarations ne sont pas sans rappeler l'hécatombe de 2008, lorsque les pilotes du Nationwide avaient disputé la première épreuve sous la pluie dans l'histoire de la série. Ç'avait donné lieu à des moments assez cocasses.

Ici et là, un essuie-glace quittait le pare-brise lorsqu’un bolide accélérait dans une ligne droite, avant de se reposer sur celui-ci quand la voiture ralentissait dans une courbe. Les pilotes, inexpérimentés dans de telles conditions, avaient été victimes de plusieurs sorties de piste causées par de l'aquaplannage.

Carl Edwards, le champion du NAPA 200 en 2009, avait préféré ne pas utiliser d'essuie-glace, sortant plutôt une raclette pendant les drapeaux jaunes pour tenter – maladroitement – d’essuyer son pare-brise, tout en continuant de conduire de l’autre main. Bref, est-ce que Dame Nature pourrait venir brouiller les cartes vendredi?

Oui, s'il en tient à Environnement Canada, qui prévoit un ennuagement suivi de quelques averses débutant le matin et cessant tôt en soirée, avec des températures oscillant entre 16 et 25 degrés Celsius.

Tagliani rêve aux 24hrs de Daytona

Le Québécois a par ailleurs discuté de la relation qu'il entretenait avec Allgaier et les membres de l'écurie Turner Motorsports, jeudi. L'union a été possible après que la série IndyCar ait annulé une épreuve qui devait être disputée ce week-end en Chine.

«On a développé une bonne chimie en très peu de temps», a confié Tagliani. «Je les ai rencontrés à Indianapolis et même si je ne fais qu'une seule course avec eux, je sais qu'ils sont vraiment contents et j'espère pouvoir garder contact avec eux.»

Le Québécois, qui aura 40 ans le 18 octobre, a également tenu à souligner qu'il participera à l'épreuve de Daytona Prototype en série Grand-Am Rolex, dans laquelle courra aussi le Torontois Paul Tracy, en sous-carte du NAPA 200. Cette expérience pourrait même déboucher sur la réalisation d'un vieux rêve qu'il chérit depuis longtemps déjà, c'est-à-dire de participer aux 24 heures de Daytona.

«Ce n'est pas la première année que j'essaie de courir en Grand-Am Rolex, a-t-il admis. Cette course-là est disputée par des pilotes de stock-car et des Européens parce qu'elle est organisée en janvier, durant la saison morte. Mais comme je n'ai aucune expérience en Daytona Prototype, les écuries n'ont jamais voulu m'offrir de volant pour une épreuve si importante. Alors c'est certain que j'ai hâte au week-end.»

PLUS:pc