NOUVELLES

Une attaque à la grenade dans une mosquée blesse neuf civils afghans

15/08/2012 04:05 EDT | Actualisé 15/10/2012 05:12 EDT

KABOUL - Plus d'une vingtaine de civils afghans ont été blessés mercredi dans l'explosion de deux grenades dans l'enceinte d'une mosquée et d'une bicyclette piégée dans un marché, selon des responsables.

Ces nouvelles violences sont survenues au lendemain de plusieurs attentats à travers le pays qui ont tué au moins 50 personnes, le jour le plus meurtrier de l'année pour les civils afghans.

L'offensive estivale des insurgés talibans coïncide avec le transfert de la sécurité à la police et aux soldats afghans, au moment où les troupes internationales se préparent à quitter le pays.

L'OTAN a rapporté que l'un de ses soldats avait été tué mercredi dans une attaque d'insurgés dans l'est du pays. La coalition n'a pas précisé la nationalité du militaire tué, mais l'armée américaine a rapporté que l'un de ses soldats avait tué mercredi par une bombe placée en bordure de route dans l'est de l'Afghanistan.

Depuis le début de l'année, 286 soldats étrangers ont été tués en Afghanistan.

Au moins neuf fidèles ont été blessés quand deux grenades ont explosé durant la prière du matin à la mosquée de Baghi Sara, dans le sud-est de l'Afghanistan, selon le chef de police de la province de Khost, Sardar Mohammad Zazai. L'une des grenades a explosé dans le bâtiment, tandis que l'autre s'est déclenchée dans la cour extérieure. Une troisième grenade n'a pas explosé.

M. Zazai a accusé les insurgés talibans d'être derrière l'attaque. «C'était l'oeuvre de l'ennemi», a-t-il dit. «Ça ne peut pas être lié à une dispute privée. Pourquoi une personne serait si en colère qu'elle lancerait des grenades dans une mosquée pendant que les gens prient»?»

M. Zazai a souligné que plusieurs fidèles de la mosquée étaient des Afghans travaillant au poste militaire américain situé tout près, la Base opérationnelle avancée Salerno.

Le porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid, a diffusé un communiqué dans lequel il ne parle pas de l'attaque contre la mosquée, mais affirme qu'un kamikaze a attaqué la base américaine de Khost, tuant plusieurs soldats américains.

Un porte-parole de l'OTAN a affirmé mercredi qu'il n'y avait pas eu d'attaque contre la base de Salerno.

Dans la ville d'Hérat, dans l'ouest du pays, au moins 14 personnes, dont quatre femmes et un policier, ont été blessées quand des explosifs attachés à un vélo se sont déclenchés dans un marché, a déclaré un porte-parole de la police provinciale, Noor Khan Nekzad.

Ces attaques se sont produites au lendemain d'une journée particulièrement sanglante en Afghanistan. Des kamikazes ont commis de multiples attaques mardi dans la province reculée de Nimroz, près de la frontière avec l'Iran, tuant des dizaines de personnes qui faisaient leurs emplettes pour une fête musulmane.

Un autre attentat à la bombe perpétré tard mardi soir dans la ville de Kunduz, dans le nord du pays, a tué 10 personnes, dont cinq enfants. Dans la province de Paktika, dans l'est du pays, une voiture a roulé sur une bombe placée en bordure de route. Quatre enfants ont été tués dans l'explosion, selon un porte-parole des autorités provinciales, Mokhlis Afghan.

Au total, 50 personnes ont été tuées à travers l'Afghanistan mardi, soit 11 policiers et 39 civils. Au moins 110 personnes ont aussi été blessées.

PLUS:pc