NOUVELLES

Un clan chiite revendique le rapt de 20 Syriens au Liban

15/08/2012 09:05 EDT | Actualisé 15/10/2012 05:12 EDT

Un clan chiite libanais a revendiqué mercredi le rapt d'au moins 20 Syriens au Liban pour tenter de les échanger contre un des leurs enlevé cette semaine en Syrie.

"Ils ont été kidnappés car un membre de notre famille a été pris avant hier en Syrie", a affirmé à l'AFP par téléphone Abou Ali al-Mouqdad en précisant qu'un des otages syriens avait été blessé.

Selon des télévisions arabes, un groupe rebelle syrien a revendiqué le rapt de Hassan al-Mouqdad, l'accusant d'être un franc-tireur et un membre du Hezbollah, le mouvement chiite libanais qui soutient le régime syrien de Bachar al-Assad.

"Ce n'est ni un tireur embusqué, ni un membre du Hezbollah. Sa femme ne porte même pas le voile. Toutes ces accusations sont des mensonges. Notre demande n'est pas politique. Il s'agit d'une question humanitaire", a déclaré Abou Ali al-Mouqdad.

Dans une interview avec la télévision libanaise al-Mayane, il a par ailleurs menacé d'avoir recours à "des actions supplémentaires si Hassan n'est pas libéré. Tous les Syriens du Liban sont des cibles légitimes", a-t-il dit.

Interrogé par l'AFP, un haut responsable de la sécurité n'a pas voulu commenter. "Nous travaillons sur cette affaire", a-t-il dit.

Le conflit en Syrie divise profondément le Liban voisin, pays à l'équilibre confessionnel très fragile, notamment entre des chiites qui expriment leur sympathie pour le régime alaouite - une émanation du chiisme - et des sunnites qui penchent vers les insurgés.

Un groupe de onze pèlerins chiites libanais a par ailleurs été enlevé le 22 mai dans le nord de la Syrie alors qu'il rentrait en bus au Liban après un pèlerinage en Iran. Un groupe jusqu'alors inconnu, les "Révolutionnaires de Syrie-Province d'Alep", a revendiqué fin mai ce rapt.

ser/sk/ao/sb

PLUS:afp