NOUVELLES

Premier parachutage de nourriture pour les réfugiés au Soudan du Sud (PAM)

15/08/2012 03:34 EDT | Actualisé 15/10/2012 05:12 EDT

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) a organisé mercredi un parachutage de 32 tonnes de blé en direction de milliers de réfugiés du Soudan du Sud bloqués par des pluies torrentielles, ont indiqué des responsables de l'organisation.

La nourriture, expédiée depuis l'Ethiopie, doit venir en aide aux dizaines de milliers de réfugiés qui ont fui les violences dans les Etats du Kordofan-Sud et du Nil Bleu, au Soudan, a précisé le PAM.

"C'est le premier d'une série de parachutages qui vise à reconstituer rapidement les stocks de nourriture pour plus de 100.000 familles qui ont fui les combats à la frontière nord du pays", a déclaré la directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, dans un communiqué.

Ce premier approvisionnement doit permettre de nourrir 2.100 personnes pendant un mois, selon Mme Cousin, qui se trouve actuellement au Soudan du Sud.

Les livraisons ont dû être faites par avion car certains camps de réfugiés sont, en cette saison des pluies, totalement privés de voix d'accès terrestre, dans ce pays qui compte à peine 160 km de routes goudronnées.

Une porte-parole du PAM à Juba, Challis McDonough, a indiqué à l'AFP que des vols supplémentaires étaient prévus dans les prochaines semaines pour pourvoir aux besoins humanitaires dans la région, notamment dans les Etats du Nil supérieur (où a été faite cette première intervention), qui abrite 100.000 réfugiés, et celui d'Unité, qui en compte 50.000, selon les Nations unies.

Il s'agissait mercredi du premier parachutage de produits alimentaires par le PAM depuis plus de trois ans. "Ce n'est jamais la première option envisagée par le PAM", a expliqué Challis McDonough. "C'est un signe de l'urgence croissante" de la situation.

L'ONU exprime son inquiétude depuis des mois au sujet de la situation humanitaire au Kordofan-Sud et au Nil Bleu, où des combats opposent depuis un an l'armée à des groupes rebelles qui s'étaient battus aux côtés des Sudistes pendant la guerre civile (1983-2005) ayant abouti à la partition du Soudan du Sud en juillet 2011.

tw/lor/bdx

PLUS:afp