NOUVELLES

Mer de Chine: Washington appelle Pékin et Tokyo à éviter les "provocations"

15/08/2012 03:20 EDT | Actualisé 15/10/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont appelé mercredi le Japon et la Chine à éviter les "provocations", après l'arrestation par la police japonaise d'un groupe de nationalistes chinois qui avaient débarqué sur une île disputée par Pékin à Tokyo en mer de Chine orientale.

"Nous attendons des deux parties qu'elles trouvent une solution par des moyens pacifiques", a déclaré la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland. "A cet égard, toute provocation est inutile."

Mme Nuland a rappelé que les Etats-Unis n'avaient pas pris et "ne prendront pas" position sur la souveraineté de l'archipel contesté. Celui-ci, appelé Diaoyu par les Chinois et Senkaku par les Japonais, est situé en mer de Chine orientale, une zone potentiellement riche en hydrocarbures.

Parties dimanche de Hong Kong et Macao à bord d'un bateau de pêche, les quatorze personnes arrêtées par les garde-côtes nippons, avaient débarqué sur un des îlots de l'archipel avec l'intention de hisser un drapeau chinois.

L'action, symboliquement organisée le 15 août, jour anniversaire de la capitulation du Japon en 1945, a été menée par des nationalistes chinois membres d'un "comité d'action pour la défense des îles Diaoyu".

Leur but, ont-ils expliqué, est de contrer le projet de parlementaires japonais de visiter ces îles.

sct/sat/jca

PLUS:afp