NOUVELLES
15/08/2012 03:47 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

L'explosion de Damas visait une réunion de militaires (rebelles)

Les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) ont revendiqué l'attentat qui visait selon eux une réunion de militaires dans un bureau de l'état-major à Damas, a affirmé à l'AFP le commandant Maher al-Nouaïmi, chef du bureau de coordination du commandement de l'ASL en Syrie.

"L'opération de l'ASL contre un bureau de l'état-major général a été planifiée par des experts pour que deux explosions aient lieu à 08H05 (05H05 GMT mercredi) durant la réunion d'officiers et sous-officiers de l'armée et des chabbiha (miliciens pro-régime) où sont décidées les opérations du jour à Damas", a-t-il dit.

Selon lui, il y a sur place un dépôt de carburant, de munitions et d'armes qui approvisionnent les unités de la capitale.

"Cette opération vise à remonter le moral de l'ASL et à dire à Bachar al-Assad et à son commandement que nous pouvons mener des opérations bien étudiées car nous connaissons ce qui se passe dans leurs rangs", a-t-il ajouté.

"Je ne sais pas combien il y a eu de morts mais 150 personnes participaient à cette réunion, dont 10 officiers en charge de réprimer les manifestations à Damas", a-t-il souligné.

Un militaire sur place a affirmé à l'AFP qu'une seule explosion avait eu lieu.

jad-ao/sk/sbh

PLUS:afp