NOUVELLES

L'Algérie ne s'oppose pas à la suspension de la Syrie de l'OCI (officiel)

15/08/2012 11:54 EDT | Actualisé 15/10/2012 05:12 EDT

L'Algérie a démenti mercredi des informations faisant état de son opposition à la suspension de la Syrie de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), selon une mise au point du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani.

A la veille du sommet de l'OCI à La Mecque consacré à la Syrie, qui doit s'achever mercredi soir, des participants avaient indiqué qu'Alger et Téhéran s'opposaient à la suspension de Damas de l'organisation islamique.

"Le point de vue qui a été exprimé par la délégation algérienne sur cette question a pris la forme d'un constat sur l'efficacité toute relative de ce genre de mesure, qui n'a pas une grande influence sur le cours des événements et qui, dans certains cas, peut même avoir un impact négatif", a déclaré M. Belani, cité par l'agence de presse algérienne APS.

"Ce point de vue ne peut pas être présenté comme étant la manifestation d'une opposition", a ajouté le porte-parole.

Le seul pays à avoir ouvertement exprimé son opposition à une suspension de la Syrie de l'OCI a été l'Iran, qui a également estimé que ce genre de mesure n'était pas efficace.

"Je suis ouvertement contre la suspension de n'importe quel pays", a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, en ajoutant: "suspendre un pays ne signifie pas aller vers un règlement du problème".

bmk/fc

PLUS:afp