NOUVELLES

Défaite du Japon: l'anniversaire ravive les tensions territoriales en Asie

15/08/2012 10:27 EDT | Actualisé 15/10/2012 05:12 EDT

TOKYO - Les tensions régionales se sont avivées à l'occasion de l'anniversaire de la reddition du Japon lors de la Deuxième Guerre mondiale, alors que des militants chinois et sud-coréens ont utilisé l'occasion, mercredi, pour faire valoir des revendications territoriales rivales, poussant les autorités japonaises à arrêter 14 personnes.

L'agence de presse officielle chinoise Xinhua a indiqué que ces arrestations, y compris celles de résidants de Hong Kong et de la Chine continentale, ont fait croître «à un niveau sans précédent» les tensions liées aux disputes territoriales avec le Japon.

L'événement a rapidement mené à la convocation de l'ambassadeur japonais à Pékin, ainsi que des échanges téléphoniques entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays.

La vice-ministre des Affaires étrangères de la Chine, Fu Ying, a demandé la libération immédiate et sans condition des 14 personnes détenues.

La dispute porte sur une chaîne de cinq îles, réclamées à la fois par la Chine, le Japon et Taïwan. Les personnes arrêtées par les autorités japonaises s'étaient rendues vers ces îles par bateau, à partir de Hong Kong.

Des navires de patrouille chinois ont régulièrement été aperçus dans la région, poussant Tokyo à protester à répétition et à augmenter son nombre de patrouilles.

Mercredi, toujours, un groupe de Sud-Coréens a pris pied sur une autre série d'îles contestées contrôlées par Séoul, afin de combattre les revendications japonaises sur ce territoire.

L'anniversaire de la reddition du Japon en 1945 ravive de vieilles disputes territoriales en Asie, en plus de rappeler les souvenirs émotifs de la brutale occupation coloniale japonaise de plusieurs voisins qui n'a pris fin qu'avec l'arrêt de la guerre.

Bien que le Japon s'excuse régulièrement pour ses actions en temps de guerre, ses politiciens provoquent souvent la colère des pays voisins en visitant un mémorial aux morts japonais de la guerre, y compris des criminels de guerre.

PLUS:pc