NOUVELLES

Corruption au Mexique: deux élus américains accusent Wal-Mart d'obstruction

15/08/2012 05:48 EDT | Actualisé 15/10/2012 05:12 EDT

Deux élus américains ont écrit au numéro un mondial de la distribution Wal-Mart en l'accusant de ne pas collaborer à une enquête du Congrès sur des accusations de corruption au Mexique.

Les deux parlementaires, Elijah Cummings et Henry Waxman, ont écrit au patron de Wal-Mart, Michael Duke, pour "lui donner une dernière chance de répondre aux demandes d'informations sur (les accusations de) violations de la loi sur la corruption à l'étranger", avant la publication d'un rapport sur les conclusions de leur enquête, selon un communiqué mercredi.

"Bien que vous ayez affirmé à plusieurs reprises vouloir coopérer à notre enquête, vous n'avez pas fourni les documents requis et continuez de nous empêcher d'avoir accès à des témoins clés", soulignent-ils dans cette lettre.

Les élus ont contacté M. Duke le 23 avril pour lui demander de pouvoir rencontrer de hauts dirigeants de Wal-Mart liés aux faits reprochés au géant de la distribution au Mexique.

"Malgré des tentatives répétées pour obtenir des informations de la part d'employés de Wal-Mart déterminants et accéder à des documents importants, le groupe n'a pas répondu à nos demandes", poursuivent-ils.

Selon la presse américaine, un des principaux dirigeants de Wal-Mart, Eduardo Castro-Wright, pilotait la rapide expansion de l'enseigne au Mexique au début des années 2000, quand le groupe aurait versé pour 24 millions de dollars de pots de vin à des responsables mexicains. Wal-Mart fait face sur cette question à des enquêtes du gouvernement américain et à des plaintes d'actionnaires.

Une porte-parole de Wal-Mart a assuré dans un communiqué que le groupe menait une enquête interne et comptait "fournir aux membres du Congrès toutes les informations susceptibles de l'aider à comprendre nos efforts pour faire face à ces problèmes de respect de la réglementation".

La filiale Wal-Mart de Mexico, WalMex, a elle dit "ne pas avoir connaissance d'une enquête à son sujet de la part des autorités mexicaines" sur des accusations de corruption et blanchiment d'argent "parues dans la presse aux Etats-Unis". Mais "si une telle enquête est ouverte et qu'elle lui est notifiée, WalMex coopérera avec les autorités".

ved/ppa/sam

PLUS:afp