Le très populaire parc animalier Marineland de Niagara Falls se défend de maltraiter ses animaux, contrairement à ce que laissent entendre nombre d'anciens employés.

Radio-Canada a interviewé l'un de ces employés, à la suite d'une enquête du Toronto Star, soit l'entraîneur animalier Phil Demers, qui a démissionné de son poste le printemps dernier après 12 ans à l'emploi de Marineland.

M. Demers fait état de problèmes récurrents relativement au système de filtration des différents bassins d'eau du parc d'attractions. Résultat : des morses et des dauphins qui, selon lui, perdaient des morceaux de peau, en plus de souffrir de problèmes visuels ou de devenir carrément aveugles.

« J'ai essayé de pressurer (sic) mes employeurs, parce que les animaux souffraient beaucoup, mais jamais rien venait de mes efforts. » -- Phil Demers, ex-employé

M. Demers dit avoir brisé le silence, pour protéger ces animaux.

Faussetés

Le propriétaire du site, dont le slogan est « tout le monde aime Marineland », rejette ces allégations. John Holer affirme qu'il n'a rien à se reprocher et que ses installations ont été inspectées par l'Association des zoos et aquariums du Canada.

L'organisme, qui peut révoquer l'accréditation d'une institution lorsqu'il y a des plaintes, n'a pas précisé s'il enquêtera sur Marineland.

M. Demers, lui, ne se dit pas surpris de la réaction du propriétaire du parc « qui préférerait imaginer qu'il n'y a pas de problème. »