NOUVELLES

Toronto: Ford admet qu'il lisait «probablement» au volant de sa voiture

14/08/2012 02:41 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le maire de Toronto, Rob Ford, a admis qu'il lisait «probablement» au volant de sa voiture pendant son trajet matinal, mais il affirme que cela n'a pas nui à sa conduite.

Des images mises en ligne sur Twitter semblent montrer le maire lisant un document pendant qu'il conduit sur l'autoroute Gardiner.

Questionné au sujet de ces photos lors d'une conférence de presse mardi, M. Ford n'a pas nié l'incident, mais a précisé qu'il avait gardé les yeux sur la route. Il a évoqué un horaire chargé et expliqué qu'il profite de ses déplacements pour travailler un peu.

Sur sa page Facebook officielle, la police de Toronto a déclaré qu'elle ne pouvait porter d'accusations contre le maire puisque la loi sur la conduite inattentive de l'Ontario ne s'applique qu'aux appareils électroniques. Le corps policier a toutefois exhorté Rob Ford à embaucher un chauffeur.

«De la part de tous les citoyens de Toronto qui ont la sécurité routière à coeur, S.V.P. M. le maire, prenez-vous un chauffeur», dit le message. «Il est évident que vous êtes assez occupé pour en exiger un, et la vie d'un de vos concitoyens vaut bien plus que tout l'argent que vous économisez en refusant d'en avoir un.»

Ce n'est pas la première fois que la conduite automobile de M. Ford suscite la controverse.

Le mois dernier, il s'est querellé avec un chauffeur de la Toronto Transit Commission après avoir possiblement dépassé un tramway dont les portes étaient pourtant ouvertes. Et l'an dernier, il a été accusé d'avoir utilisé son téléphone cellulaire pendant qu'il conduisait.

Une femme ayant rapporté l'affaire du téléphone a affirmé que le maire lui avait fait un geste obscène quand elle lui avait demandé de raccrocher, ce que nie Rob Ford.

Il n'a pas été mis à l'amende ou formellement accusé pour ces deux incidents.

PLUS:pc