NOUVELLES

L'Espagne "ouverte d'esprit" sur une possible demande d'aide à l'UE (Rehn)

14/08/2012 06:06 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

Le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn a estimé mardi que le gouvernement espagnol était "ouvert d'esprit" quant à une nouvelle demande d'aide financière à l'Union européenne (UE), même si "aucune décision" n'a pour l'heure été prise.

"Nous nous tenons prêts à agir au cas où il y aurait une demande (d'aide, ndlr) d'un Etat membre. D'après ce que je comprends, le gouvernement espagnol est ouvert d'esprit sur la question, même si aucune décision n'a été prise", a déclaré M. Rehn dans un entretien à la chaîne américaine Bloomberg Television.

Après avoir rejeté cette perspective, Madrid n'exclut désormais plus de faire appel à l'UE pour faire face à ses graves problèmes de financement sur les marchés financiers.

Fin juin, le pays avait déjà obtenu le déblocage d'une aide pouvant aller jusqu'à 100 milliards d'euros pour recapitaliser ses banques, en échange de réformes strictes de son secteur financier et de son engagement à réduire un déficit excessif.

Sur la crise de la zone euro dans sa globalité, M. Rehn a reconnu qu'il n'y avait "malheureusement" pas de solution rapide, et que la situation requérait "un long travail" de réformes au sein de l'UE.

"Les prochains mois seront importants parce que nous allons nous concentrer à la fois sur la stabilisation à court terme du marché et sur la reconstruction des fondations de la zone euro", a déclaré le commissaire européen, estimant que la zone euro était traversée "d'importants déséquilibres".

Selon l'estimation publiée mardi par l'office européen de statistiques Eurostat, le Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a reculé de 0,2% au deuxième trimestre après avoir stagné au trimestre précédent (0%).

jt/soe/sat

PLUS:afp