NOUVELLES

Les joueurs de la Ligue nationale se disent prêts à faire des concessions

14/08/2012 10:38 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - L'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH) a déposé sa première proposition dans le cadre des négociations en vue du renouvellement de la convention collective.

L'association prétend que son offre faite à la ligue prévoit un plus faible pourcentage des revenus aux joueurs et un programme de partage des revenus plus agressif pour aider les équipes en difficulté.

Le directeur exécutif, Donald Fehr, affirme que les joueurs pourraient céder jusqu'à 465 millions $ US en revenus selon cette proposition si la ligue poursuit sa croissance moyenne des dernières années. Et si la ligue se développe au rythme des deux dernières saisons, il dit que le montant pourrait atteindre 800 millions $.

«Nous croyons que la proposition des joueurs déposée aujourd'hui, une fois mise en application, peut stabiliser l'industrie ... ce qui peut nous donner l'occasion d'aller au-delà de la lutte récurrente qui a marqué les relations de travail dans la LNH ces deux dernières décennies», a déclaré Fehr, flanqué par les joueurs et représentants syndicaux, y compris les vedettes Sidney Crosby et Alexander Ovechkin.

«Je l'aime beaucoup, a dit Crosby de ladite proposition. Je crois, comme l'a mentionné Don, qu'elle répond bien aux problèmes de la ligue. Nous voulons nous assurer de faire notre part pour aider les équipes qui en arrachent un peu plus, mais aussi que les équipes soient reponsables de leurs actes.

«Au final, il faudra cependant que les deux parties y mettent du leur pour que ça fontionne.»

Fehr a également déclaré que la proposition de l'association ne demande pas l'abolition du plafond salarial que la ligue a gagné lors de la dernière ronde de négociations.

L'AJLNH a aussi proposé un partage des revenus élargi afin d'aider financièrement les équipes en difficulté, lequel pourrait atteindre plus de 250 millions $ par an.

«En substance, ce que l'on propose, c'est que le partenariat des joueurs avec les propriétaires les mieux nantis servent à stabiliser l'industrie et à aider les groupes de propriétaires moins solides financièrement.»

Fehr n'a pas dit quel est le pourcentage des revenus de la ligue que les joueurs était prêt à accepter.

La proposition faite par la LNH le mois dernier demandait une réduction significative des revenus accordés aux joueurs en introduisant des restrictions aux nouveaux contrats, dont une limite de cinq ans à la durée des ententes.

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a mentionné qu'il a reçu la proposition de l'association des joueurs et espère poursuivre les discussions mercredi.

«Il est clair pour moi qu'ils ne l'ont pas élaboré en une heure ou deux, et, par conséquent, nous allons avoir besoin d'un peu de temps pour l'évaluer», a déclaré Bettman.

L'actuelle convention collective prend fin le 15 septembre et la LNH a dit qu'elle déclenchera un lock-out si une nouvelle convention collective n'est pas signée d'ici là.

«Tout ce qu'on a mis sur la table jusqu'à maintenant a été longuement mûri, a évoqué l'attaquant des Sénateurs d'Ottawa Jason Spezza. Il y a des raisons qui expliquent notre proposition. La plus importante est que nous voulons tenter de trouver un terrain d'entente pour pouvoir recommencer à jouer au hockey.»

PLUS:pc