NOUVELLES

Le déficit baisse, mais la dette nette augmente au Nouveau-Brunswick

14/08/2012 01:02 EDT | Actualisé 14/10/2012 05:12 EDT

FREDERICTON - Le Nouveau-Brunswick affiche un déficit moins important que prévu pour la dernière année financière grâce à une réduction des dépenses du gouvernement. Mais au cours de la même période, la dette nette de la province a augmenté, a annoncé mardi le gouvernement.

Le ministère des Finances a publié ses états financiers vérifiés pour l'année 2011-2012, et selon ce document, le déficit atteint 260,6 millions $, soit 188,2 millions $ de moins que le budget printanier ne l'indiquait.

La dette nette est cependant passée de 430,1 millions $ à 10 milliards $ au cours du même exercice.

Même si le Nouveau-Brunswick a réussi à ralentir la croissance de sa dette, celle-ci témoigne des raisons pour lesquelles le gouvernement doit s'assurer que les dépenses gouvernementales puissent s'accorder aux recettes, a indiqué le ministre des Finances, Blaine Higgs, par voie de communiqué.

Le ministre Higgs a affirmé que les dépenses avaient été inférieures de 128,8 millions $ à celles engagées l'année précédente.

Les ministères de la Santé, de l'Éducation et du Développement économique ont notamment dépensé des sommes inférieures à leurs cibles budgétaires. Ces économies ont toutefois été partiellement absorbées par les coûts supplémentaires engendrés par les régimes de retraite et les inondations qui se sont produites en mars dernier.

«En lançant le processus de renouvellement du gouvernement et en engageant des dépenses inférieures au budget prévu en 2011-2012, c'est notre engagement envers l'assainissement des finances provinciales que nous démontrons», a soutenu Blaine Higgs.

PLUS:pc